Google approfondit la recherche personnalisée

Marketing

Google va présenter des résultats de recherche issus de vos cercles Google+, images Picasa et autres services de la firme Internet. L’outil est trop curieux ? Un kit est fourni pour s’en prémunir.

Les résultats de Google vont-ils bientôt gagner en chaleur humaine ?

Ils vont intégrer les cercles Google+ et les images Picasa avec une fonction nommée “La recherche, plus votre univers“.

Cette nouveauté sera intégrée sur le moteur principal (Google.com) dans les jours qui viennent, pour les utilisateurs effectuant leurs recherches en anglais et connectés avec un compte Google.

En pratique, trois fonctions vont être ajoutées au service de recherche sur Internet leader mondial.

En fonction des requêtes, Google affichera les “résultats personnalisés” afficheront, les photos Picasa ou les contributions Google+ de l’utilisateur et de ses amis.

Les “profils dans la recherche” présenteront, lorsque le moteur estime que c’est utile, les profils issus des cercles de l’utilisateur ou des personnalités les plus influentes de Google+.

Enfin, les “personnes et Pages Google+” veulent mettre en avant les communautés du réseau social made in Google qui correspondent à la recherche. Ce qui permet aux utilisateurs de les suivre “en quelques clics“.

Pour favoriser la protection de la vie privée et la sécurité IT tout court, Google assure que son moteur et son réseau social ont adopté le protocole SSL.

Google ne cherche pas à imposer ce service : les utilisateurs verront un “interrupteur très visible” permettant de désactiver ces recherches personnelles. Et il existe des options qui permettent de totalement désactiver l’outil.

Néanmoins, Twitter s’est insurgé de ces changements sur Google, notant que son service est renommé pour publier beaucoup d’informations exclusives, ce qui le rend “souvent plus pertinent pour les résultats de recherche.”

Nous nous inquiétons du fait qu’à cause des changements de Google, trouver cette information sera beaucoup plus dur pour tout le monde. C’est mauvais pour le public, les éditeurs, la presse et les utilisateurs de Twitter.”

Google répond via l’AFP que c’est Twitter, de sa propre initiative, qui “a choisi l’été dernier de ne pas renouveler l’accord qui nous liait, et depuis lors, nous avons suivi leurs instructions.”

D’autant que le service de micro-blogging n’a eu aucun problème à renouveler un accord encore plus global avec Bing, le moteur de Microsoft, en septembre.

Google avait alors été obligé de fermer son service “recherche en temps réel“, et avait annoncé qu’il serait rétabli à terme grâce à Google+. Aucune surprise, donc.

Amit Singhal, Google Fellow en charge de l’évolution du moteur de recherche, a affirmé à SearchEngineLand que les services tiers tels que Facebook ou Flickr pourraient y être ajoutés si leurs conditions d’utilisation l’autorisaient.

Facebook autorise ainsi Bing à faire ce genre de “datamining”…

La vidéo de présentation de ces nouveautés, sur YouTube :

Logo : © Maria.P. – Fotolia.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur