Google Assistant vient titiller Siri sur iOS en France

Apps mobilesMarketingMobilité
google-assistant

Sur fond de concurrence raffermie entre géants du numérique, Google Assistant étend sa sphère d’influence sur iOS à l’Europe, notamment en France.

Google veut asseoir sa technologie d’assistance numérique dans un contexte de concurrence féroce avec Alexa d’Amazon, Siri d’Apple ou encore Cortana de Microsoft.

A cet effet, la firme de Mountain View étend la disponibilité de la déclinaison iOS de son assistant numérique à l’Europe. Ce qui englobe la France, l’Allemagne et le Royaume-Uni.

Une manière pour Google de venir marcher sur les plates-bandes d’Apple qui intègre Siri nativement dans iOS.

Un premier galop d’essai avait eu lieu aux Etats-Unis : la version iOS de l’app Google Assistant avait été lancée en mai.

Elle a été conçue pour les terminaux pourvus de la mouture 9.1 d’iOS, ce qui englobe la majorité des modèles iPad et iPhone.

Il n’en reste pas moins que la version iOS de l’assistant virtuel de Google est légèrement plus limitée que son alter ego sur Android. Cela est largement dû aux restrictions associée à l’exploitation de l’API (connecteur logiciel) d’Apple.

Du coup, il est impossible de configurer des alarmes et de l’invoquer via le bouton d’accueil du terminal iOS, contrairement à Siri.

Toutefois, Google propose un widget qui peut être consulté via le panneau dédié du centre de notifications.

En lançant pus largement l’application Google Assistant pour iOS, Google tente d’inciter davantage les développeurs à travailler sur son assistant.

Début mai 2017, Google lançait en effet un kit de développement (SDK), créant ainsi une ouverture aux développeurs pour Google Assistant.

Il s’agissait alors de rendre possible l’exploitation de sa technologie d’assistance numérique par des tierces parties en vue d’une généralisation de celle-ci.

Dans cette même optique, la firme Internet de Mountain View l’a également étendu à l’OS Android Wear (système d’exploitation spécial « wearable technologies ») ainsi qu’aux smartphones évoluant sous les moutures Marshmallow et Nougat d’Android. Les déclinaisons Android Auto et Android TV bénéficieront aussi du support.

La firme Internet de Mountain View tente ainsi de calquer l’ouverture de Google Assistant sur celle d’Alexa réalisée par le concurrent Amazon.

Il faut dire qu’AVS (Alexa Voice Service) est devenu un nouveau levier de croissance pour la firme de Jeff Bezos. Cela ne laisse évidemment pas indifférent les autres acteurs de la sphère IT qui tentent de pousser leurs propres assistants intelligents.

Cette incartade de Google Assistant sur iOS se fait dans un contexte où tous les acteurs en présence élargissent le pré-carré de leur assistant numérique.

Apple a intégré Siri dans ses derniers MacBook Pro, Microsoft pousse Cortana sur Windows 10 et Samsung a intégré Bixby dans les smartphones Galaxy S8, S8+ et Note8.

Siri sera prochainement au coeur de l’assistant HomePod prévu pour la fin d’année aux Etats-unis.

(Crédit photo : @Google)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur