Google Buzz : mi-générateur mi-compilateur des bruits sur les réseaux sociaux

Cloud

Accessible à partir de Gmail, Google Buzz permet d’avoir un oeil sur les activités de ses contacts sur les autres services Google (comme YouTube) mais aussi Twitter ou FlickR.

C’est la dernière “Googlade”. Google Buzz facilite l’organisation et la gestion des échanges sur des réseaux sociaux comme Twitter à partir d’une boîte Gmail.

Un nouvel onglet vient d’ailleurs d’apparaître dans ce sens sur l’interface de messagerie de Google.

Sans aucun doute : Google Buzz est un outil viral destiné à favoriser les communications multi-canaux  en exploitant  les contacts existants d’un utilisateur dans Gmail.

“Il suggère des amis en fonction de l’historique des e-mails et des conversations instantanées (chat)”, précise le communiqué de presse du groupe Internet.

Les buzz arrivent directement dans la boîte de réception Gmail, ce qui évite d’avoir à ouvrir d’autres fenêtres Web pour accéder à ses réseaux sociaux favoris.

Passons aux travaux pratiques : il est possible de lancer avec Google Buzz une discussion sur un sujet pré-déterminé. “Les personnes avec lesquelles vous correspondez le plus par e-mail ou par chat sont automatiquement connectées, donc vous pouvez d’ores et déjà suivre leurs mises à jour”, incite Google.

Le partage d’informations peut se faire soit en mode public ou privé. Petit détail pratique : en créant pour la première fois un profil Google Buzz à partir d’un compte Gmail, il est requis votre nom et prénom et une photo.

Priorité est donnée à l’interopérabilité avec les outils Google : Picasa (partage photos) Google Reader (lecteur de fils RSS), YouTube (partage vidéos), Blogger (blogs) mais aussi FlickR (partage de photos, propriété de Yahoo) et Twitter. Pour les liens avec Facebook, il faudra patienter un peu…

En termes d’exploitation en situation de mobilité, l’intégration de Google Buzz sur les smartphones Android (et sûrement le Nexus One de Google) sera l’une des premières étapes sur fond de (géo?)localisation.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur