Google Chrome 27 a trouvé sa voix

CloudMobilitéOS mobiles
Google Chrome

La nouvelle version du navigateur Web Google Chrome pour iOS embarque la technologie Conversational Search, qui mêle synthèse et reconnaissance vocale pour agrémenter l’expérience de recherche en ligne.

Google a publié la version finale de son navigateur Chrome 27 pour l’environnement iOS.

Effective depuis le 23 mai sur Android, la mise à jour intervient à près de deux semaines d’intervalle sur iPhone et iPad. Un délai dû à l’implémentation de la technologie de recherche vocale Conversational Search.

Ce mode d’interaction homme-machine basé uniquement sur la synthèse et la reconnaissance de la voix a fait l’objet d’une présentation exhaustive à l’occasion de la dernière conférence Google I/O.

Mêlant des capacités d’interprétation du langage naturel et des traits de l’outil d’informations pratiques Google Now, il n’est pour l’heure applicable qu’à la version américaine du moteur de recherche.

Son rôle : “entretenir la discussion” avec l’internaute et analyser chacune de ses requêtes successives pour établir, par apprentissage automatique et en s’appuyant éventuellement sur des données personnelles issues de services Google, une dimension contextuelle.

Inscrit dans la continuité de l’Adaptive Search introduit en 2011 dans le moteur de recherche Microsoft Bing, Conversational Search appréhende aussi la grammaire et la syntaxe des phrases pour déterminer à quel antécédent se réfère un pronom ou un attribut donné.

Cette décomposition sémantique nécessite une première requête pour déterminer le cadre. Les questions suivantes peuvent être moins précises.

Délivrées par défaut en synthèse vocale, avec éventuellement des informations additionnelles sous la forme de cartes comme dans Google Now, les réponses incluent des éléments issues du Knowledge Graph, ce bouillon de culture qui regroupe plusieurs milliards de faits et d’entités.

Concurrent affirmé de Siri, Conversational Search permet aussi à Chrome de marcher sur les plates-bandes du butineur Apple Safari, qui n’intègre pas encore de prise en charge de la voix.

Autre avancée, partagée cette fois avec Android, une meilleure gestion du cache, pratique lorsque la connectivité réseau n’est pas ou peu disponible.

L’attention s’est portée, en parallèle, sur le petit écran de l’iPhone, avec une optimisation de la barre d’adresses (l’URL d’une page de résultats est automatiquement remplacée par les mots-clés recherchés) et du mode pleine page.

—— A voir aussi ——
Quiz ITespresso.fr : connaissez-vous bien les navigateurs Web ?

Crédit image : Pushkarevskyy Bogdan – Shutterstock.com
Crédit logo : Google


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur