Google Chrome OS : le double coup de poignard asséné à Microsoft

Cloud

La rivalité entre Google et Microsoft est grandissante. Google Chrome OS, qui s’attaque au coeur du business de Microsoft, ne fera qu’accentuer la tendance.

Dans quelle mesure Google peut faire vaciller Microsoft de son piedestal ? Le projet Google Chrome Operating System , qui vient d’être dévoilé, est la dernière illustration de la rivalité entre les deux groupes IT. Mais les deux groupes se regardent en chiens de faïence depuis longtemps.

Une anecdote insérée dans l’excellent livre Google Story de David A Vise (publié en 2005 et adapté en français aux Editions Dunod) résume bien toute l’attention que Microsoft réserve aux développements de Google.

En décembre 2003, Bill Gates, qui occupe alors les fonctions de P-DG du groupe Microsoft qu’il a co-fondé, envoie un mail à ses plus proches collaborateurs à propos de Google : “Il faut que l’on surveille ces gars-là. J’ai l’impression qu’ils sont en train de bâtir quelque chose pour rentrer en concurrence avec nous.”

A l’époque, la menace portait évidemment sur la recherche Internet (Google a confirmé depuis son leadership dans ce domaine) mais pas seulement : Google avait déjà sorti des produits comme Gmail (webmail), un logiciel de classement de photos (Picasa) et décliné un service de recherche sur mobile.

La stratégie de Google est simple : ne jamais dévoiler ses projets trop tôt à l’avance et miser sur l’effet de surprise de la dernière minute.

Exemple : en février 2006, au cours d’une téléconférence avec des analystes, Eric Schmidt, P-DG de Google, a déclaré que sa société n’avait pas l’intention de développer son propre navigateur pour concurrencer Internet Explorer. Il promeut Firefox ou Opera. “Nous ferons quelque chose si nous considérons qu’il y a un véritable avantage pour l’utilisateur final.” Joli pirouette.

gOS, le projet précurseur

Le pire des cauchemars de Microsoft était à venir. Pourtant, les rumeurs de création d’un OS estampillé Google sont récurrentes.

Le produit devient même palpable en novembre 2007 avec l’apparition de gOS, une version modifiée de Linux Ubuntu 7.10 intégrant les Google Apps selon des experts qui s’expriment sur des blogs.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur