Google Chrome OS va proposer un accès à distance aux applications traditionnelles

CloudPoste de travailSystèmes d'exploitation

Un ingénieur Google a révélé comment le système d’exploitation Chrome, orienté Web, va interagir avec les applications traditionnelles comme Microsoft Office. Le truc ? “Chromoting”.

Un ingénieur logiciel chez Google a révélé comment la compatibilité entre Chrome OS et les applications historiques des systèmes d’information [legacy computer programs] sera assurée.

Par nature, Google Chrome est un système d’exploitation pour ordinateur basé sur le Web, avec des applications Web comme le navigateur Chrome.

La plate-forme OS est légère et elle devrait être lancée pour des netbooks dans le courant de l’automne.

The Register a repéré un message d’un ingénieur logiciel Google (ex-Microsoftien) nommé Gary Kačmarčík sur une liste publique de diffusion concernant Chrome OS.

Cette contribution confirme l’existence d’un procédé baptisé Chromoting.

“On ajoute de nouvelles fonctionnalités en permanence”, écrit Gary Kačmarčík. “La fonction Chromoting [nom non officiel] fera Chrome OS une excellente plate-forme pour utiliser des web apps modernes mais aussi un moyen d’accès aux applications plus anciennes à portée de navigateur”, poursuit-il.

“Chrome OS Chromoting ressemble à Remote Desktop Connection pour Windows, le service de Microsoft qui permet aux utilisateurs d’accéder à des PC partout dans le monde.”

Le programmeur de Google n’a pas fourni d’autres détails. Mais, pour beaucoup de contributeurs de la liste, cela ne fait plus doute.

C’est à travers cette fonctionnalité dans Chrome OS que les utilisateurs pourront accéder aux applications traditionnelles, comme Microsoft Office, sur des environnement Windows, Linux ou Mac.

Le Chromoting permettra donc d’accéder à des programmes installés sur d’autres machines via le navigateur de son PC.

D’autres éditeurs proposent cette fonctionnalité, comme Citrix avec son GoToMyPC : grâce à l’installation d’un client sur l’ordinateur, il est possible d’accéder à la machine d’un autre ordinateur.

Chromoting : Quel intérêt pour les développeurs ?

Chromoting entre dans la logique de conception de Chrome OS. Le système d’exploitation de Google a vocation à éviter l’installation de logiciels sur le hardware.

Cette fonction va favoriser l’accès à distance d’applications traditionnelles depuis les netbooks embarquant Chrome OS.

L’arrivée du Chromoting laisse parfois indifférent. Ainsi, Mark Lunney, un développeur Adobe Flash installé au Royaume-uni, a une autre perception : “Je vois mal l’intérêt d’une telle fonctionnalité (…). Mon expérience avec des machines virtuelles montre qu’elles sont très lentes – ce qui est tolérable avec des tests inter-navigateurs, mais pas avec le type de logiciels pour la modélisation 3D ou l’’édition vidéo que j’utilise. C’est l’une des raisons principales qui m’empêche de passer à Chrome”.

Ce n’est pas la première fois que l’équipe Google OS vend la mèche concernant ces nouvelles fonctionnalités.

Les programmeurs Chrome ont dit que l’OS et le navigateur éponyme disposeront d’un media player complet proche de Windows Media Player.

En novembre 2009, lorsque Sundar Pichai, en qualité de Vice President for Client Products, a effectué une démo de Chrome OS, il avait cité des noms de fabricants informatiques partenaires de l’OS de Google comme Acer, Asus, HP et Lenovo.

Adaptation d’un article d’eWeek UK en date du 14 juin 2010 : Chrome OS To Offer Remote Access To Legacy Apps

Lire également : Dossier spécial : Chrome OS vs Windows, le nouveau noyau de l’affrontement Google – Microsoft


Auteur : myriam
Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur