Google Chrome : pari réussi sur mobile ?

Apps mobilesMobilité
google-mobile-chrome
2 1

Google annonce 800 millions d’utilisateurs mobiles pour son navigateur Web Chrome. Soit deux fois plus qu’il y a un an. Comment expliquer cette croissance ?

Où en est Google dans le secteur des navigateurs Web mobiles ?

Le groupe Internet a profité de la conférence Chrome Dev Summit, organisée ces 17 et 18 novembre dans ses locaux de Mountain View, pour évoquer sa position sur ce marché.

Parmi les indicateurs fournis, on retiendra ces 800 millions d’utilisateurs considérés « actifs » sur mobile, en ce sens qu’ils ouvrent au moins une fois par mois le butineur de Google, que ce soit via un smartphone ou une tablette.

Dans l’absolu, la progression est impressionnante : le pointage réalisé il y a un an faisait état de 400 millions d’utilisateurs mobiles. Et elle devrait se poursuivre : le cap du milliard est anticipé pour la fin du 1er trimestre 2016.

Google n’entre malheureusement pas plus en détail dans les statistiques : aucune répartition par appareil ou par système d’exploitation, ni de part de marché estimée.

Sur ce dernier point, on se réfèrera aux mesures de StatCounter : à fin octobre, Chrome capterait, à l’échelle de la planète, 37 % du trafic Web mobile, contre 17 % pour Safari et 11 % pour Opera. En incluant les tablettes, l’écart se resserre : 35 % de part de marché, contre 22 % pour le navigateur d’Apple.

Si Chrome bénéficie d’un tel vivier d’utilisateurs, c’est aussi parce qu’il est préchargé comme navigateur par défaut sur de nombreux terminaux Android. C’est l’une des conditions imposées aux constructeurs qui souhaiter proposer un accès au Play Store.

La Commission européenne scrute cette pratique dans le cadre de son enquête antitrust contre la multinationale. Elle craint une entrave au développement et à l’accès au marché des applications ou services pour appareils mobiles ; d’autant plus qu’Android est désormais installé sur plus de 80 % des smartphones vendus dans le monde, d’après les estimations de Gartner et d’IDC.

Qu’en est-il sur les plates-formes desktop ? Les compteurs n’ont pas été actualisés. On en reste donc à ce milliard d’utilisateurs annoncé au mois de mai dans le cadre de la Google I/O. Soit quarante fois plus que le nombre d’utilisateurs des outils développeurs de Chrome (25 millions).

Crédit photo : pixinoo – Shutterstock.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur