Google Chrome prépare une deuxième offensive après son lancement éclair

Cloud

Le navigateur de Google serait pré-installé sur les PC de certains constructeurs. Une version finale pour Windows est attendue début 2009.

Pour davantage séduire les internautes, autant pré-installer son navigateur sur les ordinateurs des constructeurs… C’est l’initiative que souhaite aujourd’hui prendre Google pour soutenir le développement de son navigateur Chrome dévoilé en septembre.

“Nous allons sûrement conclure des accords de distribution”, a déclaré Sundar Pichai, vice-président de Google chargé du développement des produits, dans un entretien accordé à Timesonline. “Nous travaillerons en collaboration avec des OEM (Original Equipment Manufacturer – ou constructeur informatique) de manière à leur faire livrer leurs ordinateurs avec Google de préinstallé.”

La firme de Mountain View retenterait ici le coup de poker initié par Microsoft dans les années 90. Devant le succès rencontré par le navigateur Netscape, Bill Gates avait décidé de risposter en lançant à son tour son browser Internet Explorer en 1995 dans son système d’exploitation Windows 95 et dans toutes les versions suivantes. Profitant ainsi de son quasi-monopole sur le marché des OS, Internet Explorer a peu à peu grignoté des parts de marché à Netscape, pour finalement dominer le monde des navigateurs.

Une version finale Windows livrée début 2009

Et Google ne compte pas en rester là. Sundar Pichai précise également que Chrome devrait passer en version finale sous Windows, en abandonnant son statut de “bêta”, dès janvier prochain. Une mouture dédiée à Mac OS X et à Linux est aussi en préparation. Elle devrait voir le jour dans le courant du premier semestre 2009. De quoi conquérir la quasi-totalité des ordinateurs du monde entier…

Quant à Microsoft, il ne semble pas craindre cette nouvelle concurrence. John Curran, à la tête de Windows UK, explique à Timesonline que “le monde des navigateurs est suffisamment compétitif, au final, les internautes finissent par choisir que ce qui est bon pour eux”. Et d’ajouter “En tout cas, au Royaume-Uni, c’est Internet Explorer qui remporte la mise”.

Et en en effet, Chrome aura fort à faire pour conquérir les adeptes de IE, Firefox ou même Safari. Selon une étude réalisée par XiTi Monitor, le navigateur de la firme de Mountain View affichait une part de visites moyenne en Europe de 1,03% le 30 septembre dernier. Cette part était estimée à 1,59% au lendemain de sa sortie (qui remonte au 3 septembre).

Google Chrome se hisse ainsi au cinquième rang des navigateurs en termes de nombre de visites, derrière Safari (2,4%), Opera (4,8%), et les deux indétrônables Firefox (31%) et Internet Explorer (60,2%). Pour l’instant.

A lire également sur Vnunet.fr :Dossier : Navigateurs, le nouvel assaut

Google propose une mise à jour de Chrome
Le groupe Internet  vient de mettre à disposition la version 0.4 de Chrome, toujours ne mode bêta. Le navigateur propose dorénavant une meilleure organisation des favoris, avec l’apparition d’un gestionnaire de favoris. Chrome comble également de plusieurs failles de sécurité et permet un blocage amélioré des publicités. Une option “Confidentalité” a aussi été intégrée pour le module de navigation privée. Cette mise à jour s’opère directement depuis le navigateur, en passant par l’onglet “A propos de Google Chrome” via le menu “Outils”

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur