Google Chrome résiste bien aux tentatives de hacking

Cloud

Safari, Firefox, IE8…Des experts en sécurité informatique ont réussi à faire tomber tous les navigateurs. Sauf Chrome.

Lors de la conférence annuelle CanSecWest sur la sécurité informatique qui s’est tenue du 16 au 20 mars dernier à Vancouver au Canada, des experts en sécurité ont voulu tester les niveaux de protections des différents navigateurs du marché. Les résultats ont été peu concluants… sauf pour Google Chrome.

Ces hackers en herbe ont utilisé un Sony Vaio pour tenter d’exploiter des failles de sécurité des navigateurs Internet Explorer 8, qui vient de débarquer sur le marché, de Firefox et de Chrome. Tandis qu’un ordinateur Mac a tenté de mettre à mal les défenses de Firefox et de Safari.

Le browser édité par la Pomme a été le premier à succomber. Un certain Charles Miller a réussi à hacker Safari grâce à un code établi en quelques secondes. Il a réussi à percer les défenses du navigateur en exploitant une faille de sécurité qu’il avait déjà repéré lors de la précédente manifestation du CanSecWest. Charles Miller n’en est d’ailleurs pas à ses premier faits d’armes : il avait déjà réussi à prendre le contrôle à distance d’un MacBook Air.

Firefox et Internet Explorer 8, présenté il y a quelques jours comme bien plus sécurisé que sa version précédente, n’ont pas résisté beaucoup plus longtemps. Un certain Nils a aussi réussi à exploiter des vulnérabilités sur ces deux navigateurs.

Seul Chrome a résisté sans faillir face aux attaques perpétrées par ces deux experts en sécurité informatique. Charles Miller a par ailleurs précisé qu’il avait bien détecté une faille dans le browser de la firme de Mountain View, sans toutefois parvenir à l’exploiter efficacement.

A lire également sur Vnunet.fr : Dossier spécial : Navigateurs : le nouvel assaut


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur