Google Chrome : une 17ème version fulgurante

CloudMobilitéOS mobiles

A cheval entre l’accélération et la sécurisation de la navigation Web, Google Chrome 17 fait la part belle au préchargement des pages et à la vérification des téléchargements.

La 17ème version majeure du navigateur Google Chrome traduit les aspirations de son éditeur : naviguer “plus vite que vite” sur le Web, sans perdre de vue les enjeux sécuritaires.

Au programme de cette mouture 17.0.963.46 disponible pour Windows, Mac et Linux, la sempiternelle correction de failles, en l’occurrence une vingtaine, de moindre ordre grâce à l’office du bac à sable.

En outre, conformément aux recommandations émises à ce sujet ainsi qu’au serment qui en a découlé, Google accouche d’un système de préchargement des contenus.

Lorsque l’internaute saisit dans le champ de recherche un terme inclus dans l’adresse URL d’une page déjà visitée, la redirection s’effectue automatiquement, sans nécessiter d’intervention manuelle au clavier ou à la souris.

Silicon.fr relève par ailleurs l’implémentation d’une composante dédiée à l’analyse des fichiers exécutables, sur la base d’une réputation déterminée en fonction de leur provenance et leur nom.

La précédente mouture de Chrome avait essentiellement rempli un office transitoire de purification marqué par la résorption de 5 failles critiques qui avaient trait à la gestion des contenus XML ou encore à l’actualisation des pages HTML jugées nuisibles pour l’intégrité du système.

Désormais doté en standard de la technologie WebRTC (transport voix et vidéo), le navigateur de Google investit en parallèle l’écosystème Android.

Un tournant que l’esprit commun prônait, au regard de la convergence des usages qui s’orchestre sur fond de percée des terminaux mobiles.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur