Google et Cisco créent du liant dans leurs brevets

Régulations
google-cisco-brevets

Google et Cisco ont officialisé la signature d’un accord de licences croisées qui couvrira, “sur le long terme”, la majeure partie de leurs portefeuilles de brevets respectifs.

Google et Cisco ont trouvé un terrain d’entente dans le conflit des brevets.

Le groupe Internet et l’équipementier réseau ont annoncé, ce mardi, avoir négocié un accord de licences croisées qui couvrira leur propriété intellectuelle “sur le long terme”. Applicable aux portefeuilles respectivement détenus par les deux multinationales en date du 4 février (ainsi qu’à tous les brevets qui leur seront attribués ultérieurement jusqu’à une date non spécifiée), ce pacte de non-agression englobe “une large gamme de produits et de technologies”.

Sans fournir davantage d’informations à cet égard, Google et Cisco évoquent “un bénéfice mutuel” qui leur permettra de “laisser le champ libre à l’innovation” tout en valorisant leur patrimoine intellectuel, notamment en matière de vidéoconférence et de mobilité. A travers cette alliance, les deux sociétés se renforcent surtout face aux “patent trolls”, ces sociétés qui tirent leurs revenus des procédures judiciaires qu’elles intentent à d’autres entreprises pour violation de brevets.

Google, qui n’avait plus noué de partenariat majeur sur la question des brevets depuis le mois d’août 2004 et des négociations avec Yahoo, signe là son deuxième accord en moins de dix jours. Sa conciliation avec Cisco intervient effectivement dans la foulée du consensus trouvé avec Samsung le 26 janvier dernier – à la clé, un accord global sur 10 ans.

En toile de fond, la multiplication des procédures judiciaires à l’encontre du groupe Internet, poursuivi notamment par le consortium Rockstar. Cette coalition d’acteurs de la mobilité (Apple, Microsoft, BlackBerry, Sony…) vise également l’écosystème de fabricants de terminaux Android (Samsung, HTC, LG…) pour exploitation illicite de brevets relatifs à l’association de la recherche Internet et de la pertinence de la publicité.

Dans un autre registre, Google vient de faire appel d’une condamnation à verser 6,5% d’une partie de ses revenus générés sur le marché américain via son système de liens sponsorisés. Au coeur du débat, des brevets revendiqués par Vringo, un fournisseur de solutions technologiques pour la mobilité.

Comme le note le Wall Street Journal, les marchés ont favorablement accueilli l’annonce du rapprochement avec Cisco. Ce mardi, en fermeture de séance à New York, l’action Google s’affichait en hausse de 0,42%, à 1138,16 dollars.

15 ans de Google

Image 1 of 5

google-moteur-de-recherche-15-ans-frise-chronologique
15 années d'innovation et d'évolution du moteur de recherche de Google et des services de l'entreprise.

—— A voir aussi ——
Quiz ITespresso.fr : avez-vous bien suivi la guerre Apple / Samsung ?

Crédit illustration : Lightspring – Shutterstock.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur