Google creuse l’angle social gaming pour se distinguer de Facebook

Cloud

Google aurait entamé des discussions avec plusieurs éditeurs de jeux pour réseaux sociaux à propos d’un projet de type “Facebook killer”.

L’idée de créer un réseau social d’un nouveau genre taraude Google.

Selon le Wall Street Journal, le groupe Internet cherche à monter un projet sous l’angle du social gaming afin de se différencier de Facebook.

Plusieurs éditeurs de jeux ont été contactés dans ce cas. Notamment Playdom, spécialiste des services ludiques sur les réseaux communautaires.

Celui-ci vient d’être acquis par le groupe Disney pour un montant qui dépasserait les 763 millions de dollars.

Des discussions ont eu lieu aussi avec Playfish , racheté par Electronic Arts en 2009.

Zynga fait aussi partie des prétendants. Google a été plus loin avec cette société Internet de San Francisco également orientée social gaming en injectant entre 100 et 200 millions de dollars.

Les éditeurs ne verraient pas d’un mauvais oeil une alternative à Facebook (qui vient de dépasser la barre des “500 millions de membres actifs”).

Cela diminuerait leur dépendance vis-à-vis de la plate-forme de Mark Zuckerberg.

Google possède déjà le réseau social Orkut, qui peine à s’implanter hors du Brésil et, dans une moindre mesure, de l’Inde.

La presse IT a récemment évoqué un projet de réseau social baptisé Google Me, selon des indiscrétions de Kevin Rose, fondateur de Digg.com.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur