Google joue les curateurs de la recherche en ligne

Cloud
google-recherche-ligne

Dans sa quête d’une expérience plus pertinente de recherche en ligne, Google expérimente, pour l’heure aux États-Unis, la mise en avant d’articles de fond liés aux requêtes des internautes.

Pour rendre plus pertinente l’expérience de recherche en ligne, Google expérimente la mise en avant d’articles de fond connexes aux requêtes des internautes.

Avec ces contenus gages de valeur ajoutée et par là même considérés “fondamentaux”, le groupe Internet compte, selon un principe assimilable à la curation, donner à son moteur une dimension éditoriale.

Le travail en amont se fera sans intervention humaine : il est réalisé exclusivement par des algorithmes dont le rôle est de séparer le bon grain de l’ivraie en agrégeant les pages Internet “originales”, qui se différencient des autres traitant du même thème.

Le périmètre des expérimentations se limitera initialement aux États-Unis et ne s’appliquera, dans un premier temps, qu’à des sujets d’actualité.

Il est question d’aborder progressivement des notions plus abstraites, voire d’ordre moral, comme le bonheur ou l’amour, ainsi que l’explique Google sur son blog Inside Search.

Ce qui impliquera d’appréhender des questions aussi bien sémantiques que contextuelles, non sans tenir compte, pour évaluer la qualité de ces contenus, de leur influence sur la Toile : diffusion sur les réseaux sociaux, liens entrants, fils de commentaires…

Certains sites qui manquent actuellement de visibilité pourraient bénéficier de cette fonctionnalité qui se matérialisera, sur l’interface du moteur de recherche, par un encart latéral.

Un guide de bonne pratiques est publié pour l’occasion, à destination des webmasters. Y sont traités plusieurs piliers du référencement : les métadonnées, la pagination, le formatage, l’identification des auteurs, etc.

Cette nouvelle fonctionnalité s’inscrit dans la lignée du Knowledge Graph, technologie introduite en mai 2012 et qui affiche, lors d’une requête, des éléments complémentaires tirés d’une base de plusieurs milliards de faits et d’entités, construite à partir de sources comme Wikipédia.

—— A voir aussi ——
Quiz ITespresso.fr : connaissez-vous les secrets et astuces de Google ?

Crédit photo : Nomad_Soul – Shutterstock.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur