Google déclare la guerre à la pédopornographie

Cloud
Nouveau système - Google - anti pédopornographie

Google crée une base de données partagée par tous les navigateurs et permettant le fichage des images pédopornographiques. Parallèlement, la firme investit 2 millions de dollars pour accélérer le développement d’outils dans la lutte contre la pédophilie.

Google a annoncé samedi via The Telegraph la mise en place d’un système innovant permettant d’améliorer la détection des contenus pédopornographiques transitant sur Internet.

Ce système reposera sur une base de données complètement retravaillée qui devrait voir le jour cette année. Elle sera partagée avec tous les moteurs de recherches concurrents de Google.

Nous savons que le meilleur moyen de lutter contre les contenus les plus horribles est de travailler main dans la main avec les autres”, explique Susie Hargreaves, porte-parole de l’IWF (Internet Watch Foundation), qui lutte contre la pédopornographie grâce, notamment, au financement de Google.

L’alimentation de cette base de données devrait donc être beaucoup plus rapide et efficace.

Pour intégrer une image à cette base de données, il faudra passer par des logiciels de « hachage » permettant l’inscription de métadonnées.

Les éléments ainsi « hachés » disposent d’une sorte d’empreinte digitale qui les suit partout où qu’ils soient (même les copies) et qui permettent leur identification sur les pages Internet.

Ces pages tracées sont ensuite déréférencées par les navigateurs de recherche voire même bloquées par les FAI.

Le groupe Internet Mountain View s’est aussi engagé à créer un fonds de 2 millions de dollars via sa fondation Google Solidarité, plus connue sous le nom de Google Giving.

Celui-ci servira à financer les travaux de développeurs indépendants en matière de nouvelles technologies contre la pédopornographie.

L’ensemble de ces déclarations intervient une semaine après la remontrance adressée aux grandes entreprises du Net par le Premier ministre britannique David Cameron.

Celui-ci se disait alors « écœuré » par la faible qualité des outils en ligne permettant de lutter contre la pédophilie, et demandait à tous les acteurs de la Toile de “cesser de se chercher des excuses” pour enfin trouver des solutions.

Le message semble avoir été entendu par Google.

——Quiz——

Que savez-vous de l’évasion fiscale des géants de l’Internet ?

—————–

Crédit photo : JoeBakal pour Shutterstock


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur