Google Domains : enregistrements ouverts en France sans le .fr

Réseaux

Google ouvre, en France, son service d’enregistrement de noms de domaines… sans extension géographique européenne hormis le .co.uk.

Vous souhaitiez une extension géographique européenne ? Ce sera le .co.uk ou rien.

Google fait l’impasse sur tous les autres ccTLD du Vieux Continent – dont le .fr – à l’heure de lancer, en France, son service d’enregistrement de noms de domaines.

Les tarifs s’échelonnent de 9 euros TTC par an pour du .pw (Palaos) à 302 euros pour un .movie, en passant par 114 euros pour du .accountants, du .credit, du .energy, du .gold et du .tires.

Google prend en charge les démarches pour l’ensemble des « nouvelles extensions ». Des partenariats ont été établis avec des bureaux d’enregistrement (Key-Systems, Tucows et GMO) en ce qui concerne l’essentiel des TLD géographiques.

Un cercle de prestataires a également été constitué pour l’hébergement et la création de sites, avec Shopify, Squarespace, Weebly, Wix et WordPress (via Bluehost).

Un peu plus de trois ans après le lancement du service en bêta publique aux États-Unis*, Google dit avoir enregistré « plus de 1,8 million » de noms de domaines, sans préciser si cela inclut les transferts.

La firme a monté des passerelles avec sa suite bureautique, notamment pour la redirection des e-mails. Elle propose par ailleurs, « sans frais supplémentaires », l’enregistrement privé, consistant à masquer nom, adresse et autres informations personnelles afin qu’elles ne soient par indexées par des outils de recherche comme Whois.

* Google Domains était depuis lors utilisable par quiconque disposait d’une adresse de facturation aux États-Unis.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur