Google donne corps à ses lunettes Project Glass

Mobilité
Google Project Glass

Les lunettes Google Project Glass tombent les haut-parleurs pour y substituer un système de reproduction sonore par vibrations, via les os crâniens, inspiré des prothèses auditives.

En tant qu’appareil générant des ondes électromagnétiques, les lunettes Google Project Glass sont soumises à l’approbation de la FCC (Commission fédérale américaine des télécommunications).

Passées au crible en vue de leur certification, elles se sont révélé un attribut inattendu, tombant les haut-parleurs pour y substituer un “système audio ostéophonique”.

Inspiré des prothèses auditives, ce système dispense d’utiliser des oreillettes. Il sollicite les nerfs au niveau de la tempe et conduit le son par vibrations, via les os crâniens.

Cette technique de reproduction sonore offrirait une meilleure acuité et une isolation plus efficace que des écouteurs intra-auriculaires.

Ce passage sur les bancs de tests de la FCC a surtout dissipé les doutes qui régnaient encore quant à la configuration d’ensemble. En premier lieu, les lunettes sous Android embarqueront bien une batterie rechargeable par USB.

Broadcom implémentera une puce Wi-Fi 802.11n monobande. S’y adjoindra, comme le note Engadget, une connectivité Bluetooth 4.0+LE.

La mémoire interne, elle aussi, est toujours d’actualité, destinée à enregistrer photos et vidéos capturées au vol. L’interaction avec d’autres terminaux, entre échange de fichiers à courte portée et déportation d’affichage, est également à l’ordre du jour.

Il est toujours question d’une commercialisation à l’horizon 2014.

Pour l’heure, Google prend la température auprès des développeurs partenaires, qui ont versé 1500 dollars pour recevoir un prototype sous le nom de code Glass Explorer.

Les premières répétitions générales se sont déroulées du 28 au 29 janvier à San Francisco et du 1er au 2 février à New York.

Durant ces “hackatons”, sessions intenses de 48 heures, les participants ont pu essayer des modèles de démonstration et mettre leur créativité à l’épreuve autour de l’API Mirror.

A leur disposition, de nombreuses interfaces d’entrée-sortie concentrées sur un verre. Notamment une caméra haute résolution, un microphone et divers capteurs (accéléromètre, boussole, gyroscope).

Google Project Glass FCC

—— A voir aussi ——
Quiz ITespresso.fr : connaissez-vous tous les secrets et astuces de Google ?

Crédit photo : Google


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur