Google donne plus de contrôle aux médias pour gérer les accès gratuits ou payants

Cloud
Information - news

Sur son moteur généraliste et son moteur d’actualité, Google lance la fonction First Click Free qui permet aux éditeurs de combiner le référencement et d’initier une stratégie de contenus en accès premium.

Google lâche du lest sur Google News pour apaiser les tensions avec les éditeurs médias qui accusent souvent le moteur d’actualité de pomper leurs informations sans reversement.

Le groupe Internet va proposer une option qui permettra aux éditeurs de “limiter le nombre d’accès gratuits à cinq par internaute et par jour via Google et Google News”. Libre ensuite aux éditeurs de soumettre au visiteur une consultation payante.

“Nous adorons venir en aide aux éditeurs qui proposent du contenu à un large public”, déclare John Mueller, un expert de Google en charge des outils de webmastering basé à Zürich (Suisse) sur le Webmaster Central Blog. “Mais, en même temps, nous sommes conscients que la création de contenu original et de qualité n’est pas facile et peut coûter chère.”

D’où le lancement de la fonction First Click Free pour Google News (option) et le moteur généraliste (automatique) qui marche sur une règle : “cinq accès gratuits autorisés par internaute et par jour, ensuite il faut s’identifier voire payer”.

Le principe de l’accès gratuit au titre et aux premiers paragraphes de tous les articles référencés sur le moteur est préservé. Libre ensuite aux éditeurs de faire payer le contenu intégral ou non.

(lire la fin de l’article page suivante)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur