Google Drive devient vraiment un outil de sauvegarde

CloudPoste de travail
google-drive-backup

Sur PC et Mac, Google Drive va évoluer en Backup and Sync, avec la possibilité de paramétrer la sauvegarde automatique de tout dossier.

Ne l’appelez plus Google Drive, mais Backup and Sync.

L’application pour PC et Mac changera de nom le 28 juin, à l’occasion de sa prochaine mise à jour.

Elle offrira la possibilité de sélectionner n’importe quel dossier dont le contenu sera alors automatiquement sauvegardé dans le cloud. Plus besoin, donc, de placer les fichiers spécifiquement dans le répertoire « Google Drive ».

Cette fonctionnalité sera également intégrée dans le client Google Photos. Elle répond avant tout à un usage personnel : aux utilisateurs de G Suite en entreprise, il est recommandé d’attendre le lancement, plus tard cette année, de Drive File Stream.

La technologie sous-jacente permettra, sur le principe du streaming, d’accéder à des fichiers sans avoir à les télécharger.

On avait vu apparaître, en fin d’année dernière sur la version Web de Google Drive et sur l’application Android, un onglet « Sauvegardes ». Il donne davantage de visibilité aux quelques éléments qu’on peut déjà sauvegarder à l’heure actuelle. Par exemple, les paramètres d’un appareil, les apps installées ou l’historique des appels téléphoniques.

Pour Google, c’est un levier supplémentaire de monétisation de Drive, qui compte, au dernier pointage officiel de mars 2017, 800 millions d’utilisateurs actifs.

L’espace de stockage est effectivement limité à 15 Go sur la formule gratuite. Il faut compter 1,99 euro par mois ou 19,99 euros par an pour 100 Go ; 9,99 euros par mois ou 99,99 euros par an pour 1 To ; 99,99 euros par mois pour 10 To ; 199,99 euros pour 20 To et 299,99 euros pour 30 To.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur