Décalé IT : Google enseigne l’art de vivre aux Google Glass Explorers

Mobilité
google-glass-explorers-une

Les mauvaises manières des Google Glass Explorers leur ont valu le surnom de “Glassholes” aux Etats-Unis. Google corrige le tir en publiant un guide de bonne conduite.

Google souhaite améliorer le comportement des utilisateurs de Google Glass en leur inculquant quelques bonnes manières.

Les lunettes connectées du groupe Internet se popularisent à mesure que le programme de bêta-test s’étend à d’autres “Explorers”. Alors qu’au départ, seuls les employés et quelques partenaires de la firme pouvaient s’afficher en extérieur avec cette technologie, des milliers de personnes en profitent désormais aux États-Unis… après avoir toutefois déboursé la somme de 1500 dollars.

Malheureusement pour Google, à la veille d’une commercialisation qui devrait intervenir cette année, le public non averti reste particulièrement méfiant à l’égard des utilisateurs de Google Glass, qui ont même écopé du lourd surnom « Glasshole » (jeu de mots entre “Glass” et “asshole” – dont on taira la traduction) pour leurs mauvaises habitudes. Selon la firme de Mountain View, cette critique est suffisamment sérieuse pour justifier la publication d’un petit guide de bonnes pratiques pour les utilisateurs des Google Glass.

Première leçon : “sortir et explorer le monde” : même si le dispositif permet d’accéder à tout type d’information sans bouger de son canapé et simplement en ouvrant les yeux, il serait “dommage de ne pas pouvoir profiter de ses capacités de réalité augmentée”. « Définir un lieu de rencontre avec vos amis, obtenir la direction d’un nouveau restaurant fantastique, obtenir des notifications lorsque vos vols sont retardés ! »…

L’attitude de certains propriétaires de Google Glass est parfois pointée du doigt. Notamment par les défenseurs du droit à la vie privée, qui évoquent un usage trop intrusif de la caméra incluse dans ces lunettes. En filmant les événements auxquels ils participent, les “Explorers” se donneraient une image renfermée et distante. Ils auraient une tendance trop prononcée à fixer les gens du coin de l’œil… « Rester seul dans le coin d’une pièce en fixant les gens pendant que vous les enregistrez via les Glass ne vous fera pas gagner d’amis. »

De même, il semble que les principaux intéressés aient trop l’habitude d’utiliser leurs lunettes alors qu’ils entretiennent une discussion en tête à tête avec un interlocuteur. Que l’on soit ce dernier, ou bien le porteur des lunettes connectées, cette technologie a la particularité d’attirer l’attention et de troubler la concentration. Il serait dommage d’avoir l’air d’un zombi occupé à autre chose pendant un rendez-vous galant, ou bien que sa future moitié soit plus préoccupée à assouvir sa curiosité à propos des Google Glass plutôt qu’à nous découvrir…

google-glass-explorers
Les habitudes des Google Glass Explorers laisseraient à désirer, à tel point qu’ils sont nommés “Glassholes” par les personnes qui n’utilisent pas ces lunettes.
Crédit photos : Google

Quiz : Êtes-vous incollable sur les différents services de Google ?


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur