Google estime qu’Apple et Microsoft veulent la peau d’Android

CloudMobilitéOS mobiles

Selon Google, le rachat par le consortium Rockstar, composé notamment de Microsoft et d’Apple, de brevets Nortel aurait pour objectif final de ralentir la croissance d’Android sur le marché de la mobilité.

« Android est sur le grill […] Le succès d’Android a [généré] un environnement hostile, la campagne organisée contre Android par Microsoft, Oracle, Apple et d’autres entreprises, menée par des brevets bidons. » David Drummond n’y va pas par quatre chemins, relève Silicon.fr.

Dans un billet, daté du 3 août, le responsable juridique de Google accuse ses principaux concurrents, Microsoft et Apple, mais aussi Oracle (qui revendique la propriété de Java dans Android) de mener une campagne hostile contre la firme de Mountain View pour tenter « d’étrangler » Android.

Selon David Drummond, Microsoft et Apple se sont associés afin d’acquérir les brevets de Nortel qui leur permettront de revendiquer des droits d’utilisation d’Android et, donc, être en mesure de réclamer des droits de licence d’exploitation. De 15 dollars par terminal Android, selon le responsable.

250 000 revendications de brevets par smartphone

« Un smartphone peut impliquer quelques 250.000 (largement discutable) revendications de brevets, et nos concurrents veulent imposer une « taxe » pour ces brevets douteux qui rendent les appareils Android plus coûteux pour les consommateurs. Ils veulent accentuer la difficulté pour les fabricants de vendre les appareils Android. Au lieu de jouer la compétition en construisant de nouvelles fonctionnalités ou appareils, ils se battent devant les tribunaux », écrit-il.

D’où la course à l’acquisition de brevets que mènent les grand groupes IT. Si Google est passé à côté des 6000 brevets de Nortel (bien que les résultat de l’enchère puisse être remise en cause), la firme de Mountain View n’a pas hésité longtemps devant les 1000 brevets d’IBM. Dans le but principal de se protéger des éventuelles poursuites judiciaires.

Une stratégie également initié par l’Open Invention Network pour protéger Linux et les logiciels libres des risques d’attaques.

550 000 activations d’Android par jour

Il est vrai que le succès d’Android a de quoi faire des envieux. Google revendique ainsi plus de 550 000 activations quotidiennes de terminaux sous son OS mobile soutenu par 39 constructeurs et 231 opérateurs dans le monde.

Au deuxième trimestre, Android frôle les 50% de part de marché des smartphones en termes de plate-forme devant iOS, Symbian ou BlackBerry (et qui plus est de Windows Phone parti de zéro).

Néanmoins, Microsoft se défend des accusations de Google. Dans un tweet, l’avocat de Microsoft Brad Smith écrit que «Google déclare que nous avons acheté les brevets de Nortel pour les empêcher de les obtenir. Ah bon? Nous leur avions proposé de les acheter en commun, ils ont refusé ». Ce qui ne veut pas dire que Microsoft ne poursuivra donc pas Google.

Microsoft met la pression

Pas directement, du moins. C’est ainsi que, sous la pression, HTC et Samsung, notamment, négocient avec Microsoft pour vendre leurs terminaux Android sans risquer de poursuites judiciaires de Redmond. Une stratégie que Motorola rejette fermement, cependant.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur