Google et HSBC partent à la conquête de l’espace avec Ob3 Networks

Mobilité

Google, HSBC et Liberty Global soutiennent le projet Ob3 Networks qui apportera le haut débit Internet par satellite aux pays émergents.

2010, l’odyssée de 03b Networks. Dans deux ans, l’espace accueillera une nouvelle constellation. Elle ne sera pas d’origine cosmique mais bien terrestre.

Seize nouveaux satellites graviteront autour de la terre pour fournir de l’Internet haut-débit, à un prix abordable à cent cinquante pays émergents d’Afrique, d’Asie, du Moyen Orient et d’Amérique latine. Autrement dit aux trois autres milliards (Other 3 billions ou O3b) de personnes qui n’ont pour le moment qu’un accès cher ou très limité aux réseaux de communications haut débit.

Pourquoi des satellites ? “Le développement de la fibre optique sur les marchés émergents n’est pas viable commercialement et encore moins de manière pratique”, est-il expliqué dans un communiqué de la start-up fondée par l’entrepreneur des nouvelles technologies, Greg Wyler, O3b Networks Limited.

Ce nouveau système réduira les coûts de bande passante pour les opérateurs de télécommunications et les fournisseurs d’accès à Internet dans ces régions du monde. Ils pourront offrir des services d’une vitesse équivalente (jusqu’à 10 Giga-octets par seconde) à celle dont profitent 1,5 milliard d’internautes dont la plupart résident dans les pays développés et câblés. D’après le Wall Street Journal, la croissance du nombre d’internautes dans les pays en voie de développement est d’au moins 50% tous les ans.

Livraison et mise en service prévues pour fin 2010

Toujours selon le quotidien économique, le projet O3b devrait coûter environ 650 millions de dollars au total. Plusieurs investisseurs ont déjà mis la main au porte monnaie parmi lesquels Google, HSBC, Allen & Company et Liberty Global apportant une première garantie de 60 millions de dollars.

Thales Alenia Space a entamé dès 2007 le processus de fabrication des satellites, les Low Earth Orbit avec les premiers plans qui ont reçu l’autorisation nécessaire pour le passage à la phase de construction.

La livraison et mise en service sont prévues pour fin 2010. Les satellites se connecteront directement aux réseaux et aux tours 3G/WiMAX et fourniront une bande passante plus importante en mettant leurs efforts en commun. Le cyber espace n’a jamais aussi bien porté son nom.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur