Google : les Etats-Unis du mobile à la fibre optique

RéseauxTrès haut débit
google-etats-unis-fibre

Pressenti pour lancer ses propres offres mobiles aux Etats-Unis, Google poursuit également l’extension de son réseau fibre avec de nouveaux accords de déploiement.

Pour démocratiser l’accès aux services en ligne sur lesquels se base son modèle économique, Google mène une démarche globale d’extension de la couverture Internet à l’échelle de la planète.

Aux Etats-Unis, la multinationale s’apprêterait à commercialiser ses propres offres mobiles en exploitant les réseaux de Sprint et T-Mobile US. Mais ses travaux se portent aussi sur les accès fixes, à travers la fibre optique.

A l’heure actuelle, Google propose une connexion à 1 Gbit/s en débit symétrique, opérationnelle dans les agglomérations de Kansas City, Provo (Utah) et Austin (Texas). Tout en ambitionnant de passer à 10 Gbit/s, le groupe Internet cherche à densifier ce réseau encore parcellaire.

Plusieurs dizaines de municipalités avaient été contactées l’année passée en vue d’un éventuel déploiement. A l’origine, celles qui auraient approuvé le projet tout en répondant aux critères techniques devaient être annoncées fin 2014.

C’est avec quelques semaines de retard sur la feuille de route que Google officialise l’avancée des discussions : l’installation du réseau optique va débuter dans 18 villes supplémentaires, au sein des zones urbaines d’Atlanta (Géorgie), Nashville (Tennessee), ainsi que Charlotte et Raleigh-Durham (Caroline du Nord).

Réactualisée pour l’occasion, la carte de déploiement montre que les municipalités de Phoenix (Arizona), Portland (Oregon), Salt Lake City (Utah), San Antonio (Texas) et San José (Californie), contactées début 2014, sont toujours éligibles pour une mise en oeuvre à plus long terme.

Pendant la phase pratique se posera notamment la question d’exploiter les infrastructures déjà en place, typiquement les canalisations et les lignes électriques, afin de minimiser les perturbations… sans pour autant toucher aux conduites d’eau et de gaz. A Provo, Google s’était épargné les travaux d’installation en rachetant le fournisseur local iProvo et en modernisant son réseau opérationnel depuis plus de 10 ans.

L’offre Google Fiber est accessible à partir de 70 dollars HT par mois pour une connexion symétrique à 1 Gbit/s et 1 To d’espace de stockage dans le cloud. Il faut compter 200 dollars pour bénéficier de la télévision haute définition (plus de 150 chaînes). Google propose aussi un accès gratuit à 5 Mbit/s descendants (1 Mbit/s en émission), sous réserve de payer l’ouverture de la ligne, soit 300 dollars en une fois ou 25 dollars par an.

Pour illustrer l’intérêt de son réseau fibre à l’heure où l’administration Obama en appelle à “un Internet plus rapide pour aider les entrepreneurs et les porteurs de projets innovants”, Google met en avant ce village de start-up qui s’est développé à Kansas City ; ce hub de développeurs formé à Provo ; ou encore cette école du Tennessee qui s’est connectée à un microscope sous-marin pour étudier la vie dans l’océan Pacifique.

—— A voir aussi ——
Quiz ITespresso.fr : incollable sur la fibre ?

Crédit photo : PeterPhoto123 – Shutterstock.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur