Google fait la promotion de Firefox

Mobilité

Le moteur propose de rémunérer les éditeurs de sites Web proposant à leurs visiteurs Firefox accompagné de la Google Toolbar.

La fondation Mozilla vient de trouver un soutien de poids avec… Google. Dans le cadre de son programme AdSense Referrals, le moteur de recherche permet désormais aux éditeurs de sites Web de générer des revenus en proposant des liens vers Firefox et la barre d’outils Google (Google Toolbar) dédiée à ce navigateur.

Selon le site promotionnel SpreadFirefox, les webmasters toucheront 1 dollar par “conversion”, c’est-à-dire par téléchargement et installation du navigateur alternatif doté de la barre d’outils Google. En tant qu’éditeur d’un site Web, il faut pour cela adhérer au programme AdSense et donc accepter de diffuser des liens sponsorisés.

Toujours selon SpreadFirefox, Google va produire un ensemble de boutons invitant les internautes à télécharger “Firefox with the Google Toolbar”, que les webmasters pourront placer sur leurs pages Web. Coordinateur des projets de déveleloppement Firefox, Asa Dotzler se dit “très enthousiasmé par le programme et espère voir d’autres programmes similaires émerger pour les éditeurs de sites Web dans le futur”.

Motivation commerciale

Naturellement, la motivation de Google est essentiellement commerciale. Le programme AdSense Referrals associé à Firefox et sa barre d’outils Google permet au moteur de recherche de toucher un plus grand nombre d’annonceurs tout en élargissant la diffusion de sa barre d’outils. Et pour la fondation Mozilla, c’est un moyen de continuer à augmenter sa part de marché. Car malgré les 100 millions de téléchargements recensés en moins d’un an depuis la version 1.0 (voir édition du 20 octobre 2005), Firefox ne détient que 15 % environ de part de marché des navigateurs en Europe (selon XitiMonitor.com) et 11 % au niveau mondial (dont 14 % aux Etats-Unis, selon OneStat.com).

Ce qui peut sembler satisfaisant en soi puisque, depuis l’éviction de Netscape, aucun navigateur n’était parvenu à un tel niveau d’utilisation face à Internet Explorer (IE). Mais l’arrivée d’IE7 avec Windows Vista, soutenue par la puissance marketing de Microsoft, pourrait balayer ce succès, même si cela semble aujourd’hui peu probable. Du coup, à l’approche de la sortie de Deerpark, la version 1.5 de Firefox, le programme de Google ne peut qu’être apprécié de la fondation Mozilla.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur