Google Fit : l’application Android est disponible

CloudMobilitéOS mobiles

Google lance l’application pour Android Google Fit en réponse à HealthKit d’Apple.

Google avait dévoilé sa plate-forme Google Fit à l’occasion de sa dernière conférence développeurs Google I/O. On découvrait alors un ensemble d’API permettant aux développeurs et aux constructeurs d’objets connectés (smartwatch, fitness tracker…) de partager les données fitness et santé collectées par leurs applications ou leurs appareils dans le cloud de Google.

Début août, Google libérait une première version bêta de son kit de développement (SDK – Software Development Kit) destiné à Google Fit.

La plate-forme fitness et santé de la firme de Mountain View se double maintenant d’une application pour Android (Android 4.0 / Ice Cream Sandwich minimum).

Cette application gratuite est dès à présent disponible sur le Google Play. Après l’avoir installé, il faudra accorder à Google des autorisations relatives à la collecte de données dans son cloud, telles que votre position (et l’historique de vos positions). Des paramètres peuvent également être renseignés (genre, taille et poids).

Google Fit se charge ensuite de mesurer vos pas au quotidien et votre durée d’activité physique. Les données collectées via les capteurs de votre terminal mobile sont alors confrontées à des objectifs (par défaut 6000 pas et 1 heure d’activité physique par jour). Grâce aux capteurs, l’application détecte automatiquement votre type d’activité parmi trois possibles : marche, vélo et course à pied.

Un aspect qui fait largement penser à l’application Moves pour iOS et Android développée par la société finlandaise ProtoGeo Oy acquise en avril 2014 par Facebook.

Mais Google Fit fait également penser à HealthKit lancée dans la douleur avec iOS 8 (c’est véritablement iOS 8.0.2 qui avait sonné le départ de HealthKit avec une première salve d’applications compatibles). La plate-forme d’Apple adossée à l’application « Santé » est le premier pas majeur de la firme de Cupertino dans la santé et le fitness.

La plate-forme regroupe un ensemble d’API et permet à des applications tierces de santé et de fitness de partager leurs données avec l’application HealthKit.

Cet aspect de centralisation des données est également au coeur de Google Fit qui permet de consulter les informations stockées dans un emplacement unique. Ces données proviennent d’applications tierces (telles que Strava, Runkeeper, Runstatic…) compatibles avec la plate-forme.

La simplification qu’on retrouve aussi au niveau de l’interface de l’application est de ce fait le maître-mot : plus besoin de vérifier le suivi de son poids sur une application spécifique et son activité de course à pied sur une autre puisque toutes les données sont accessibles via Google Fit.

L’accès aux données pourra se faire sur un terminal Android (smartphone ou tablette) mais aussi via des appareils sous Android Wear ou encore un simple navigateur Internet via une page Web dédiée.

Google_Fit_Application


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur