Google France perd son directeur général

MarketingPublicitéRégulations
jean-marc-tassetto-quitte-google-france-internet

Jean-Marc Tassetto va quitter Google “pour développer un projet entrepreneurial”. Son remplaçant vient…d’Australie (bonus vidéo YouTube).

C’est la surprise du vendredi soir : Jean-Marc Tassetto va quitter ses fonctions de Directeur général de Google France.

L’ancien directeur marketing de SFR avait pris ce poste en juillet 2010.

“Jean-Marc Tassetto a décidé de quitter Google pour développer un projet entrepreneurial dans le domaine du e-learning”, a indiqué à l’AFP un porte-parole du groupe.

“Nous lui sommes très reconnaissants pour tout ce qu’il a fait pour Google France ces trois dernières années et nous lui souhaitons le meilleur dans ses nouvelles activités.”

Reste à connaître les véritables raisons du départ précipité de Jean-Marc Tassetto.

A priori, le manager français n’était pas en première ligne pour traiter des dossiers les plus sensibles entre les autorités françaises et européennes : protection des données personnelles, enquête antitrust au niveau de la Commission européenne, fiscalité et menaces de taxation “Google” sur son chiffre d’affaires publicitaire, médiation avec la presse française…

Mais, en revanche, il avait la main sur la partie commerciale et la publicité, la colonne vertébrale de Google.

Le brusque départ du manager laisse à penser que la machine commerciale de Google France s’est peut-être grippée.

Mais cela ne se voit pas dans les comptes globaux du groupe Internet qui demeurent stratosphériques.

En tant que grand superviseur du business, Jean-Marc Tassetto n’a pas démérité.

Le chiffre d’affaires de la branche française du groupe Internet est désormais évalué à 1,2 milliard d’euros.

Et l’on accorde à Google le statut de première régie publicitaire de France.

Un niveau de business qui alimente des polémiques sur la fiscalité numérique en France.

Le fisc français réclame à Google un milliard d’euros après une enquête sur les mécanismes de transfert du chiffre d’affaires publicitaire entre la filiale française et la branche irlandaise du groupe.

En moins de trois ans, Jean-Marc Tassetto a contribué à la transformation de Google Paris en un véritable quartier général de la zone EEMA (Europe du Sud dont la France, Europe de l’Est, Moyen-Orient et Afrique).

Un ensemble doté de pôles de développements de services (Android notamment), de la R&D et même un institut culturel associé à l’univers du numérique.

Un hôtel particulier situé Rue de Londres (entre les VIIIème et le IXème arrondissements de Paris) d’une superficie de 10 000 mètres carré est devenu un véritable “Googleplex” absorbant un effectif qui devrait désormais se situer autour de 500 personnes.

Une solution interne à Google aurait été trouvée pour assurer le remplacement de Jean-Marc Tassetto

Selon LeFigaro.fr, c’est Nick Leeder qui va lui succéder.

Ce manager d’une quarantaine d’année vient de loin : d’Australie.

Mais ce n’est guère étonnant pour une société comme Google, habitué à piocher dans son réservoir de directeurs quelle que soit la localisation.

Avantage du Managing Director of Australia and New Zealand du groupe Internet : il est francophone et francophile. Et il dispose d’un MBA de l’Insead (France).

Bonus vidéo YouTube : MD of Google Australia, Nick Leeder, talks about his science and mathematics (janvier 2013)

Crédit photo illustration de l’article : NetMediaEurope


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur