Google G Suite s’enrichit de fonctions intelligentes

CloudData-stockage
6 14

G Suite (nouveau nom de la suite bureautique Google Apps for Work) vise à améliorer la productivité en entreprise via l’intégration de fonctions basées sur l’intelligence artificielle.

Récemment, la suite bureautique dans le cloud Google Apps for Work a été rebaptisée G Suite. Elle intègre Gmail, Docs, Drive et Agenda pour les entreprises.

Au-delà du changement de nom, la firme Internet de Mountain View en a profité pour intégrer de nouvelles fonctionnalités dans son « ensemble d’applications intelligentes pour les entreprises », hébergé par Google Cloud.

Pêle-mêle, citons les questions en langage naturel (avec Explore) dans Docs, Feuilles de calcul (Sheets) et Présentations (Slides).

Dans un souci de séduire les entreprises, Google présente maintenant « de nouvelles manières d’atteindre ses objectifs plus rapidement avec G suite » dans une contribution blog. Le tout dans une approche collaborative.

Par exemple, à travers G Suite, il devient désormais possible d’assigner à un collaborateur un « action item » (action à réaliser) au coeur même des Docs, Sheets et Slides via les applications mobiles et le Web.

En mentionnant un nom dans un commentaire dans un de ces documents, celui-ci sera automatiquement détecté et la personne se verra allouée une tâche. Elle recevra alors une notification et la tâche (action item) sera surlignée en bleu lorsqu’il ouvrira le document concerné.

Google Forms : la création de formulaires facilitée avec l’IA

L’exploitation du module de sondages ou d’études en ligne (Google Forms) s’est traduite par plus d’un milliard de questions posées depuis le lancement du service en 2008.

Mais les utilisateurs consacraient 25% de leur temps à l’élaboration des formulaires et établir les questionnaires. Leur tâche va être facilitée avec une dose d’intelligence artificielle pour parfaire l’expérience.

L’utilisation des réseaux neuronaux (deep learning) permet maintenant de prédire le type de question que l’utilisateur doit poser et suggère même des réponses potentielles (pour les questions à choix multiples).

Intégrer davantage de fonctions intelligentes

Etrennées avec la fonction Explore le mois dernier (dans Docs, Sheets et Slides), les commandes vocales sont étoffées avec la possibilité de formater et de personnaliser du contenu (changement de couleur du texte, effacement de mots, insertion de liens et commentaires).

Google Drive, le service de stockage de fichiers dans le cloud, gagne Quick Access qui propose intelligemment des documents à l’utilisateur de manière contextuelle (c’est-à-dire en fonction de son activité). L’outil va analyser son activité afin de lui suggérer des documents dont il pourrait avoir besoin.

Enfin, l’intégration de Slack est de mise avec l’apparition d’un bouton « + » qui permet d’uploader directement des fichiers de Drive dans une conversation en ligne, de créer des nouveaux documents (Docs, Sheet ou Slide) directement depuis Slack.

En étoffant G suite avec des fonctions « intelligentes », l’objectif est de mieux s’armer sa suite d’outils face à la redoutable concurrence d’Office 365 de Microsoft.

A un étage supérieur, un autre changement survient dans la galaxie des kits d’outils fournis aux entreprises. Google for Work devient Google Cloud. Tous les produits professionnels de Google font partie de Google Cloud : G Suite, mais également Chrome ou Android.

G suite s’intègre dans un ensemble plus vaste ensemble baptisé Google Cloud qui regroupe la sphère des outils professionnels de Google au sens large : Google Cloud Platform, les API (connecteurs) pour Maps et des fonctions de machine learning et jonctions avec les environnements Chrome et Android.

(Crédit photo : @Google)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur