Google garde la tête hors de l’eau

Mobilité

Malgré un recul sérieux du résultat net, le groupe Internet s’en sort bien. Les liens sponsorisés sont-ils plus forts que les “bannières pub” ?

Comment Google, la plus grande régie Internet du monde,  résiste à la conjoncture morose ? La firme de Mountain View vient d’annoncer ses résultats financiers pour le quatrième trimestre de l’année 2008… . Et, malgré la crise économique qui persiste, ils sont meilleurs que ne le laissait prévoir les analystes.

Ainsi, Google a réalisé un chiffre d’affaires de 5,7 milliards de dollars au quatrième trimestre 2008, soit une hausse de 17% par rapport à la même période en 2007. Mais celle-ci n’est seulement que de 3% si on la compare aux résultats du troisième trimestre 2008.

En revanche, son bénéfice net accuse une sérieuse chute. Alors qu’il atteignait 1,21 milliard de dollars au dernier trimestre de 2007, il a baissé de 68% au quatrième 2008, à 382 millions de dollars. Ce résultat prend en compte la dépréciation de 1,09 milliard de dollars de la valeur des investissements de la firme de Mountain View dans AOL (la filiale internet du groupe TimeWarner) et Clearwire, un fournisseur d’accès spécialiste des réseaux WiMax.

“Google a obtenu de bons résultats au quatrième trimestre, malgré un climat économique de plus en plus difficile. La croissance de notre moteur de recherche a été solide, le chiffre d’affaires est en hausse dans la plupart de nos services, et nous avons réussi à contenir les coûts”, a déclaré dans un communiqué son P-DG Eric Schmidt. Mais le dirigeant estime toutefois que le plus difficile reste à venir.

La publicité en ligne fait toujours recette

“Le chiffre d’affaires net est supérieur à nos attentes en grande partie parce que la publicité sur les sites propres à Google est en hausse de 22% sur un an [soit 3,81 milliards de dollars, ndlr], ce qui est supérieur à nos prévisions, et aussi parce que ses coûts d’acquisition du trafic ont baissé plus que prévu”, explique Derek Brown, analyste chez Cantor Fitzgerald.

Les sites partenaires de la régie publicitaire AdSense de Google participent à hauteur de 30% du chiffres d’affaire trimestriel enregistré par Google, soit 1,69 milliard de dollars, en progression de 4% par rapport à la même période en 2007.

Et les clics payants, qui mesurent la fréquence des paiements enregistrés par Google pour les publicités s’affichant avec les résultats de recherche de son moteur, ont augmenté de 18% en une année et de 10% par rapport au troisième trimestre 2008. 

D’ailleurs, le portail américain a décidé de davantage se concentrer sur ses activités Web, en annonçant la fermeture de Google Print Ads, son programme publicitaire consacré à la presse écrite.

Ses concurrents sont davantage touchés (pour le moment… )

Toutefois, ces résultats moins alarmants que prévu ne doivent pas faire oublier que Google subi quelques dommages liés à la crise économique. Ainsi, le firme Internet a annoncé il y a quelques jours la fermeture de plusieurs bureaux d’étude dans le monde ainsi que le licenciement d’une centaine de recruteurs.

La crise touche aussi ses principaux concurrents. Yahoo a déjà licencié 10% de ses effectifs , soit 1500 personnes à la fin de l’année dernière. Et la branche française compte réduire son effectif de 20% en 2009.

Microsoft n’est pas en reste : l’éditeur devrait supprimer 5 000 postes ses 18 prochains mois, ce qui correspond à 5% de ses effectifs.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur