Google Glass : cinq partenaires certifiés pour conquérir l’entreprise

Cloud
google-glass-at-work-partenaires

Google publie une première liste de partenaires certifiés dans le cadre du programme Glass at Work, qui vise à développer des usages pour les lunettes connectées dans le monde de l’entreprise.

Pour engager développeurs et entreprises sur la piste d’une réflexion concertée autour des usages potentiels de ses lunettes connectées dans le monde professionnel, Google les a conviés sous la bannière du programme Glass at Work.

Le groupe Internet prône une vision large, étendue à des secteurs d’activité comme la construction, l’aéronautique, l’industrie pétrolière ou encore la santé-médecine. Une multitude de start-up se sont lancées dans l’aventure, parfois soutenues par des pointures de la Silicon Valley parmi lesquelles les fonds d’investissement Andreessen Horowitz et Kleiner Perkins Caufield & Byers. Plusieurs d’entre elles ont postulé pour bénéficier de la “certification Google” délivrée dans le cadre de ce programme “Glass at Work”.

Une première liste de partenaires agréés vient d’être publiée. En tête d’affiche, on retrouve APX Labs, un spécialiste de la réalité augmentée qui développe des solutions logicielles dans l’univers des accessoires intelligents (“wearable technologies”). Fondée en 2010 par quatre associés dont un ancien de la NSA et un officier de l’armée américaine, cette entreprise basée à Washington – district de Columbia – s’est distinguée fin avril en levant 10 millions d’euros dans le cadre d’un tour de table mené par le fonds d’investissement New Enterprise Associates.

Cet apport financier, elle l’exploite aujourd’hui pour investir l’Internet des objets avec une offre capable d’apporter une aide concrète dans des secteurs aussi divers que l’industrie, la logistique, le transport ou encore les équipes de secours. Son premier projet a été monté avec l’équipe de hockey sur glace locale (les Washington Capitals), qui utilise le dispositif pendant les entraînements pour offrir au coach un nouveau point de vue.

Aumedix fait également office d’ambassadeur des Google Glass. Une douzaine d’hôpitaux et cliniques aux Etats-Unis exploitent aujourd’hui ses solutions qui permettent aux médecins de consulter des dossiers en temps réel et de faire des comptes rendus de leurs entretiens avec les patients. Les chirurgiens s’en servent pour afficher des informations complémentaires durant leurs opérations… qu’ils peuvent par ailleurs filmer et retransmettre “en direct”.

Trois autres sociétés bénéficient de la “certification Google” : Crowdoptic et ses solutions publicitaires contextuelles ; GuidiGO et ses visites interactions de musées ; Wearable Intelligence et ses diverses applications destinées notamment aux secteurs de l’énergie.

Jonglant entre synthèse et reconnaissance vocale, réalité augmentée, mais aussi photo et vidéo, les Google Glass trouvent un écho mitigé auprès du grand public. Récemment parodiées dans le Daily Show, elles ont aussi valu à ceux qui en portent une paire le surnom de “glassholes”.

—— A voir aussi ——
Quiz ITespresso.fr : êtes-vous au point sur la réalité augmentée ?

Crédit photo : Google


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur