Google Glass : un nouveau départ avec Project Aura ?

Mobilité
google-project-aura
2 2

Les Google Glass pourraient être relancées dans le cadre de l’initiative Project Aura, qui viserait plus large en matière d’informatique vestimentaire.

« Google Glass et au-delà ». C’est le slogan associé au projet Aura.

Le brouillard commence à se dissiper autour de cette initiative lancée par le groupe américain pour monter en puissance dans l’informatique vestimentaire ( « wearable technologies ») après l’échec de ses lunettes connectées – tout du moins auprès du grand public ; l’exploitation continuerait en entreprise.

En recoupant les profils LinkedIn de quelques ingénieurs, recruteurs et managers qui participent à l’aventure, il semble que les premiers jalons du projet Aura aient été posés au mois de juin.

Une partie de l’équipe provient du Lab126, ce laboratoire de recherche rattaché à Amazon… et qui aurait justement remercié, ces derniers temps, un certain nombre de collaborateurs, plus particulièrement au regard des performances commerciales décevantes du Fire Phone.

Dans l’absolu, les premiers véritables indices sur le projet Aura remontent à mai 2015 avec l’apparition de plusieurs offres d’emploi laissant suggérer d’une « nouvelle dynamique » pour Google Glass.

D’après Business Insider, qui s’appuie sur les témoignages de sources dites « proches du dossier », l’activité resterait dans un premier temps sous la coupe de Google. Il n’est pas exclu qu’elle passe, à terme, sous le contrôle de Nest, si cette branche dédiée aux objets connectés est elle-même émancipée.

Difficile de dire si le projet Aura se focalisera sur un domaine en particulier ou s’il se positionnera à la croisée de plusieurs tendances comme la réalité virtuelle (Google Cardboard) et l’interaction homme-machine (Soli). Il semble en tout cas porter plus qu’une simple renaissance des lunettes connectées de la firme.

Parmi les transfuges du Lab126 figurent des profils variés. On citera Dmitry « Dima » Svetlov, qui a notamment travaillé, entre janvier 2013 et juillet 2015, sur le Fire TV Stick, concurrent du Chromecast de Google. Il retrouve la route d’Amir Frenkel, qu’il avait côtoyé chez HP et Texas Instruments avant de rejoindre Amazon.

Crédit photo : Hattanas Kumchai – Shutterstock.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur