Google Glass : la vente grand public débute par des réseaux d’optométrie

Régulations
google-glass-apx-labs

Google entame progressivement la commercialisation du modèle Explorer de ses Google Glass dans des points de vente physiques.

Aux Etats-Unis, Google commence à vendre ses Google Glass dans des boutiques physiques en visant en priorité les réseaux d’optométristes (montures, lentilles et verres de contact spécialisés).

Selon Les Echos, la commercialisation s’élargit progressivement : après un test de vente chez trois professionnels localisés en Californie, les lunettes connectées sont désormais disponibles à Chicago (Illinois). Le prix pour disposer du modèle Glass Explorer n’a pas changé depuis la phase bêta-test : 1500 dollars (hors verres correcteurs). Difficile dans ses conditions de parler de réelle ouverture mass market.

Le Chicago Tribune évoque néanmoins un certain intérêt vis-à-vis des Google Glass avec ce témoignage recueilli au niveau local : “plus d’une cinquantaine de personnes, âgées de 20 à 80 ans” ont participé à une présentation des lunettes connectées organisée par un centre d’optométrie (Rosin Eyecare), aboutissant à “quelques modèles vendus”.

La cause est entendue : le prix elevé des Google Glass peut décourager le consommateur. La firme Internet de Mountain View a encore du chemin à faire pour organiser la distribution de ses lunettes connectées et affiner le marketing. Elle visera probablement une cible clientèle haut de gamme, comme l’illustre l’accord signé avec le groupe italien Luxottica (fabricant et distributeurs des lunettes sous les marques Ray-Ban et Oakley).

Quiz : Connaissez-vous le business des montres connectées ?


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur