Google Handwrite : la reconnaissance d’écriture sur smartphones et tablettes

Marketing
Google Handwrite reconnaissance d'écriture

Encore une innovation chez Google à destination des terminaux mobiles ou nomades. La technologie de reconnaissance d’écriture Google Handwrite est intégrée dans le moteur (bonus vidéo).

Alternative au clavier virtuel  et à la reconnaissance vocale, Google Handwrite fait ses débuts sur les smartphones et les tablettes.

C’est un système de reconnaissance d’écriture disponible en 27 langues, intégré directement au sein du moteur de recherche.

L’ensemble interprète véritablement l’écriture naturelle de tout un chacun, au gré du tracé tactile, en capitales, en script, voire en attachées.

Les limitations sont plutôt d’ordre logiciel : un usage sur smartphone requiert au minimum Android Gingerbread 2.3. Et iOS 5 pour un iPhone.

Plus contraignant encore, seules les tablettes en version Ice Cream Sandwich 4.0 s’en accommodent.

Il n’est par ailleurs pas question, du moins pour l’heure, d’une compatibilité avec les ordinateurs dotés d’écrans tactiles.

Mais Handwrite a cette particularité de ne pas dépendre d’une application : la technologie est intégrée à même une page Web, en l’occurrence celle du moteur Google Search.

Dans les navigateurs Internet compatibles (d’après les premiers tests, le bonnet d’âne revient à Opera), la fenêtre des options intègre un paramètre “Ecriture manuscrite”.

La sélection d’un bouton radio suffit à enclencher la fonctionnalité. Un g minuscule s’affiche alors en bas à droite de la page.

Une pression active la technologie de reconnaissance des caractères et désactive toute autre commande pour éviter les mauvaises manipulations.

En conjonction avec la complétion automatique, Handwrite peut s’avérer plus rapide que le clavier virtuel et nettement plus discret – cela va de soi – que la recherche vocale.

Vidéo de présentation Google Handwrite :


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur