Home, Chromecast, routeur Wi-Fi : ce que l’on sait des futurs produits Google

Mobilité
google-home
7 4

L’assistant personnel Google Home serait proposé à un tarif attractif. Parallèlement, Google prépare une nouvelle génération Chromecast 4K / Ultra HD.

Avant même la conférence Google (programmée pour le 4 octobre prochain), les tarifs des Google Home et Chromecast Ultra sont déjà évoqués par Android Police qui s’appuie sur deux sources. Il s’agirait de 130 dollars pour « l’assistant personnel domestique » et de 69 dollars pour le dongle Chromecast Ultra permettant de regarder les vidéos favorites de son smartphone sur un écran TV. Last but not least, Google prévoirait aussi de lancer un nouveau routeur « intelligent » baptisé Google Wifi, également à 130 dollars.

Le Google Home avait été dévoilé par la firme de Mountain View lors de la dernière conférence « spécial développeurs » Google I/O de mai . Il s’agit d’une enceinte connectée exploitant le nouvel assistant virtuel Google Assistant.

Google aurait donc décidé de jouer la carte du prix pour venir concurrencer l’Amazon Echo sorti en 2014 (disponible depuis peu au Royaume-Uni et bientôt en Allemagne). Avec un tarif de 130 dollars, l’appareil Google sera a priori moins cher que l’assistant cylindrique d’Amazon (40 dollars d’économie si l’on fait abstraction de la remise de 50 dollars offertes aux abonnés au programme de fidélisation Amazon Prime).

En revanche, c’est 10 dollars de plus que l’Amazon Tap lancé plus tôt dans l’année. Ce dernier est une déclinaison nomade de l’Echo qui intègre une batterie et un support de transport. Et c’est 80 dollars de plus que l’Amazon Dot, le moins onéreux des assistants d’Amazon puisqu’il est désormais proposé à 50 dollars.

Si le Google Home bénéficiera du support de Cast (qui permet de caster ses divertissements favoris directement sur un téléviseur ou sur ses enceintes), il ne bénéficierait pas d’une API (connecteur) ouverte aux développeurs.

Autrement dit, pour le démarrage commercial, il s’agira d’un appareil fermé (au moins initialement), là où Amazon a ouvert son assistant Alexa (Alexa Voice Service) aux services et appareils d’autres sociétés.

C’est d’ailleurs toute la force d’Alexa qui bénéficie de son propre App Store de « Skills » (les applications que les développeurs peuvent écrire pour l’assistant d’Amazon), fort de plus de 3000 apps. L’une des plus récentes étant Twitter Reader.

La nouvelle génération Chromecast

Quant à la mouture 2016 du dongle Chromecast, il devrait s’agir d’une version supportant la 4K / UHD (Ultra HD), soit la définition de 3840 x 2160 pixels. C’est 4 fois plus de pixels à gérer pour l’affichage qu’avec la définition Full HD (1920 par 1080 pixels).

Cela nécessite donc un processeur et une solution graphique plus puissants. Ce qui expliquerait un tarif doublé par rapport à la version Chromecast de 2015.

Le support du HDR (High Dynamic Range) serait également de mise. Cette technologie supportée par certains téléviseurs haute définition récents apportent des couleurs plus contrastées. Parallèlement, Google prévoirait de continuer à proposer un Chromecast Full HD.

Difficile de savoir si, à 69 dollars, le Chromecast conservera le même attrait que les deux premières versions. Et ce, d’autant plus qu’aux Etats-Unis, Xiaomi s’apprête à lancer la set top box Mi Box supportant la définition UHD et dont le prix aurait été repéré à 69 dollars du côté de l’enseigne Walmart.

Toujours est-il que Google Home et le Chromecast Ultra matérialisent les ambitions de la firme de Mountain View visant à gagner la bataille du foyer connecté.

Apple n’est pas en reste avec HomeKit intégré dans iOS 10 pour l’aspect domotique, même s’il s’agit d’une approche différente de Google et d’Amazon.

(Crédit photo : @Google)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur