Google inaugure sa librairie numérique aux Etats-Unis

Cloud

Google Books (la bibliothèque) est décliné en Google eBooks (plate-forme de vente de livres électroniques) avec librairie 3 millions d’e-books gratuits et des “centaines de milliers de titres” à l’achat.

La sortie de Google eBooks avant la fin 2010, c’était un engagement de Google.

Mission accomplie : l’ancien service Google Editions sort officiellement aux Etats-Unis.

La nouvelle plate-forme de vente de livres électroniques devrait être déclinée à l’international courant 2011. Mais les premières destinations ne sont pas précisées.

Le dispositif Google eBooks est précisé par voie de communiqué : “les lecteurs peuvent découvrir et acheter des livres soit directement depuis l’eBookstore Google, soit via l’un des libraires indépendants, partenaire de Google. Quel que soit le moyen utilisé pour acheter les Google eBooks, ils sont tous stockés dans la bibliothèque en ligne du lecteur.”

Les ouvrages pourront être consultés sur une grande variété de terminaux : ordinateur portable, netbook, tablette, smartphone ou lecteur électronique.

Google met à disposition des internautes un Web Reader, une application disponible depuis un navigateur avec une capacité de stockage illimité de livres électroniques.

“Google eBooks fonctionnera également sur les équipements Android et Apple grâce à des applications gratuites”, précise le groupe Internet.

Google proposerait déjà dans sa librairie 3 millions d’e-books gratuits et des “centaines de milliers de titres” à l’achat.

Google Books : 15 millions de livres numérisées
Pendant ce temps, Google Livres poursuit son expansion. Lancé en 2004, Google Books comporte désormais plus de 15 millions de livres numérisés, en provenance de 35 000 éditeurs et 40 bibliothèques. En France, Google Books a signé un accord très encadré avec Hachette Livre (groupe Lagardère). Mais il y aura des jonctions avec la librairie en ligne Google eBooks. Parallèlement, une procédure judiciaire initialement engagée par les Editions La Martinière se poursuit pour contrefaçon.

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur