Google ouvrirait un incubateur en interne : Area 120

EntrepriseStart-up
2 4

Avec l’incubateur Area 120, Google veut favoriser l’intrapreneuriat ou comment accompagner les talents dans leurs idées start-up tout en les gardant sous la main.

Google s’apprêterait à lancer un incubateur de start-up en interne afin de conserver dans les talents dans son giron.

Baptisée Area 120, l’entité sera dirigée par Don Harrison et Bradley Horowitz (deux vétérans de Google), selon une révélation du site média The Information. Elle devrait être localisée dans les bureaux de Google situés à San Francisco.

Area 120 pourra-t-il endiguer la fuite des talents chez Google ?

A titre d’exemple, Google a perdu Regina Dugan, qui était à la tête de la division Advanced Technology and Project (ATAP). Après avoir notamment développé le projet Tango (cartographie 3D sur smartphones), elle a récemment rejoint Facebook.

Autre illustration : Après avoir passé 2 ans au sein de Google, Kevin Systrom a co-fondé  la start-up Instagram en 2010. L’app de partages de photos a basculé dans l’escarcelle de Facebook deux ans plus tard.

A priori, l’initiative d’incubateur Area 120 – pour développer l’intrapreneuriat (des idées start-up qui germent au sein de grands groupes) – sera chapeautée par Sundar Pichai, CEO de Google (et non Alphabet, la maison-mère).

Un processus de recrutement en interne a déjà été mis en place à l’intention des Googlers pour qu’ils puissent formellement tenter d’intégrer Area 120. Les équipes doivent présenter un business plan.

Si le dossier est retenu, elles obtiennent la possibilité de travailler à plein temps sur leur idée durant plusieurs mois. Elles peuvent également solliciter Google pour obtenir un financement supplémentaire et créer une start-up dans laquelle Google investira.

La dénomination « Area 120 » ferait référence aux 20% de temps alloués aux employés de Google pour plancher sur des projets annexes.

Ce dispositif de soutien à l’innovation en interne avait été initié par Larry Page et Sergey Brin. Les co-fondateurs de Google le décrivaient comme tel à l’occasion de l’entrée en Bourse de Google (19 août 2004) : « Nous encourageons nos employés, en complément de leurs projets réguliers, de consacrer 20% de leur temps à plancher sur ce qu’ils pensent pouvoir être bénéfique pour Google. »

Parmi les succès à mettre sur le compte de cette initiative figurent les développements de services comme Google News (agrégation d’actualité), Gmail (messagerie) et AdSense (liens sponsorisés pour compte d’éditeurs tiers).

(Crédit photo : Maglara, Shuttershock.com)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur