Google Maps sur iOS : populaire et suspect à la fois

MarketingMobilitéOS mobiles
google-maps-ios-iphone-cartographie

Le retour de l’application cartographique de Google Maps est un succès mais il est terni par une polémique sur la traçabilité des données géolocalisées.

Le retour de Google Maps sur iOS fait un carton.

Sa popularité en termes de téléchargement le démontre : l’application cartographique pour iPhone et iPad serait montée rapidement en haut du classement iTunes.

Malgré cette popularité, il y aurait un couac au niveau de la protection des données personnelles en Allemagne.

Selon une organisation en charge de la défense de la vie privée (The Independent Centre for Privacy Protection Schleswig-Holstein), un utilisateur, qui télécharge Google Maps sur iPhone, se voit proposer le partage des données de géolocalisation par défaut.

Ce qui serait contraire à la règlementation européenne relative à la protection des données personnelles.

De plus, selon ComputerWorld qui a interrogé cette “organisation anti-Big Brother” du land de Schleswig-Holstein, l’anonymat n’est pas respecté par Google en vertu de la définition retenue.

Régulièrement, l’attitude de Google est pointée du doigt par les autorités nationales en charge de la protection des données personnelles (notamment par le biais de la CNIL en France).

Néanmoins, l’organe de régulation nationale n’a pas réagi sur le cas spécifique de Google Maps pour iOS. Tout comme son homologue en Allemagne (Bundesbeauftragte für den Datenschutz).

De son côté, Google assure qu’il est possible de désactiver l’option “partage des données géolocalisées par défaut”.

Mais il faut un brin de persévérance pour trouver le bon chemin : six étapes pour atteindre la case à décocher selon iPhonesoft.

 


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur