Google Maps n’est plus en bêta

Mobilité

Google a jugé suffisamment mature son service de cartographie pour le sortir
de sa version de test.

Maps vient de passer en mode “post-bêta” annonce Google France. Autrement dit, le service de cartographie en ligne de Google sort de sa version de test. Une évolution désormais signalée par la présence d’un nouvel onglet sur la page d’accueil du moteur de recherche. Il est désormais possible de chercher une adresse directement à partir de Google.fr. A noter que l’onglet est intitulé “Maps” sur l’accueil classique de Google et “Cartes” sur iGoogle (ex Google ig), la version d’affichage personnalisé du moteur.

La sortie du statut de version bêta souligne la maturité du service. Ces derniers mois, Google Maps s’est en effet considérablement enrichi de nouvelles fonctions. Notamment la modification dynamique du calcul d’un déplacement qui s’effectue simplement en “tirant” à la souris le tracé graphique de l’itinéraire à suivre. Une fonctionnalité encore absente des principales offres concurrentes.

Partager ses cartes

Maps permet également de créer ses propres cartes et itinéraires pour les partager publiquement ou de manière privée avec ses proches. Il est ainsi possible de proposer une carte pour indiquer l’adresse d’un bon restaurant, ajouter des photos à son lieu de vacances, fournir des annonces immobilières ou encore tracer un itinéraire mondial. Les internautes qui comptent passer leurs vacances au Japon s’intéresseront à la carte du “Tour du Japon en 28 jours” actuellement proposée dans l’onglet “Mes cartes”… à condition de savoir lire le japonais.

Récemment, Google a également activé une fonctionnalité qui autorise l’affichage de cartes personnalisées directement dans les blogs et sites personnels sans nécessiter de développement particulier. Les services de proximité se sont également considérablement enrichis. Il est désormais possible d’afficher des informations détaillées sur un commerce, des photos où les pages web qui l’indexent ainsi que les avis des internautes via les sites des nombreux partenaires comme Cityvox, Booking ou encore Venere…

Une croissance significative

Lancé en 2005 en France (la version américaine date de 2004), Maps propose aujourd’hui un ensemble de fonctionnalités abouties d’affinage de recherche et de personnalisation. “Les utilisateurs sont de plus en plus ouverts aux fonctionnalités de personnalisation et de pertinence des contenus“, souligne-t-on du côté de Google France. L’entreprise reste cependant discrète sur la fréquentation du service. “En un an et demi de version bêta en France, Google Maps a connu une croissance significative par rapport à celle de la concurrence“, se contente d’avancer Google France.

La sortie de la version bêta ne signifie pas l’arrêt des développements du service. Au contraire même si Google reste pour le moment muet sur ses futures évolutions. Elles passeront peut-être par l’implémentation de Street View, un service de visualisation “au sol” pour l’heure proposé uniquement dans la version américaine. Autre possibilité, ajouter Maps à Google Apps, l’offre de services destinée aux entreprises et organisations. “Il ne serait pas absurde que Maps s’intègre à Agenda“, évoque-t-on du côté de Google France. “On étudie tout et on évalue la pertinence des services.” Aucun projet n’est cependant officiellement arrêté en ce sens à ce jour.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur