Google Mini se met à la portée des petites entreprises

Cloud

En abaissant le ticket d’entrée de sa solution de recherche professionnelle, Google espère séduire les sociétés disposant de moindres budgets.

Google a dévoilé une nouvelle version de Google Mini à destination des petites entreprises. La solution professionnelle, capable de gérer jusqu’à 50 000 documents, leur sera proposée pour 1 995 dollars.

Google Mini permet aux utilisateurs d’effectuer des recherches, à partir d’une simple page Web, aussi bien sur l’intranet de leur société que sur l’Internet. La solution s’intègre avec Google Desktop pour les Entreprises (voir édition du 13 octobre 2005) et permet notamment d’inclure les documents stockés sur les disques locaux de l’utilisateur.

Les autres solutions professionnelles de recherche de Google, dont la plus puissante est commercialisée à 8 995 dollars, annoncent respectivement des capacités de traitement de 100 000, 200 000 et 300 000 documents. La société propose également, pour 30 000 dollars, une appliance pouvant indexer jusqu’à 500 000 documents.

Un secteur de plus en plus concurrentiel

Selon Robert Lerner, analyste de Current Analysis spécialisé dans les infrastructures applicatives et le stockage de données, Google s’appuie en grande partie sur la notoriété de sa marque dans le domaine grand public pour pénétrer le marché des entreprises. Il considère pourtant que la firme n’est pas encore au niveau de fournisseurs spécialistes de ce domaine comme Autonomy. “Autonomy fait du bon travail et a une meilleure compréhension du marché que Google”, a affirmé l’analyste à VNUnet.com.

Google n’est pas le seul à s’aventurer sur le terrain de la recherche pour les entreprises. IBM, Yahoo et Microsoft ont commencé à s’intéresser à ce marché tandis que Oracle a présenté, en début de semaine, son application de recherche Oracle Secure Enterprise Search 10g. Même si celle-ci ne sera pas disponible avant la fin du mois de mai, Robert Lerner estime que Oracle sera en bonne position pour commercialiser sa solution. L’éditeur devrait en effet profiter de son large savoir-faire dans la gestion de contenus et les bases de données, ainsi que de son implantation dans les entreprises.

(Traduction d’un article de VNUnet.com en date du 3 mars 2006)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur