Google Moderator : utilisé par Barack Obama, le service sera pourtant fermé

Bases de donnéesData-stockage

Discrètement, Google s’apprête à fermer Moderator, un service qui avait pourtant connu son heure de gloire avec son utilisation par Barack Obama.

Sur le site de Google Moderator, un lien vers un document Google Docs permet d’apprendre que le service fermera le 31 juillet 2015. Au motif qu’il n’a pas rencontré le succès escompté, selon Google, qui préfère donc exploiter ses ressources humaines et financières sur d’autres projets.

Lancé en septembre 2008, Google Moderator classe les questions, suggestions ou bien idées soumises par ses utilisateurs. Il permet non seulement de poser des questions, mais aussi de voter pour celles qui semblent les plus pertinentes, l’ensemble étant visible publiquement.

Initialement, le projet était dirigé par Katie Jacobs Stanton, qui est ensuite devenue directrice de la participation citoyenne pour Barack Obama avant d’endosser le rôle de vice-présidente de la division Global Media au sein de Twitter.

S’il n’a pas eu les faveurs du public, Google Moderator a toutefois connu son heure de gloire quand l’équipe de transition de Barack Obama – fraîchement élu président – l’a utilisé en décembre 2008. A deux reprises, l’équipe avait alors répondu aux questions du public, celles-ci suscitant pas moins de 5,7 millions de votes. En tout, 86 000 questions avaient reçu des réponses.

Google Moderator a ensuite été utilisé à plusieurs autres reprises dans le domaine politique, notamment à l’occasion de débats. Mais en dehors de tels événements ponctuels, le service n’a jamais été suffisamment en vogue pour devenir incontournable.

Google « laissera du temps » aux utilisateurs pour qu’ils récupèrent leurs données sur Moderator à l’aide de l’outil Takeout. Il est possible de les télécharger depuis le 30 mars dernier. Elles resteront disponibles pendant « au moins deux ans » à compter de cette date.

Le 30 juin 2015 sera le dernier jour pour poser des questions ou bien de voter. Le service pourra ensuite simplement être consulté… avant sa fermeture définitive le 31 juillet.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur