Google – Motorola : les principaux obstacles sont levés

MobilitéOS mobilesRégulations

Le rapprochement entre Google et Motorola devrait être officiellement scellé prochainement après le feu vert des autorités chinoises de régulation économique.

Motorola Mobility se rapproche encore un peu plus de Google.

Après l’annonce en date du 16 août 2011 de l’acquisition record (12,5 milliards de dollars), le groupe Internet n’a pas encore finalisé sa plus importante opération de croissance externe car il manquait l’aval d’autorités de régulation nationales.

Les autorités américaines et européennes ont donné leur feu vert en février dernier.

Le 19 mai, c’était au tour de la Chine d’approuver le deal.

Néanmoins, elle a posé quelques conditions, précise Silicon.fr.

Google doit laisser le système d’exploitation ouvert et n’aura pas le droit de faire payer les dernières versions d’Android pendant les cinq prochaines années.

Une mesure visant probablement à protéger les constructeurs locaux de terminaux Android, dont ZTE et Huawei qui montent en puissance sur le marché du smartphone à l’échelle mondiale.

Une condition qui devrait convenir à Google puisque la firme Internet de Mountain View distribue gratuitement la licence Android aux fabricants de téléphones et de tablettes qui parient sur cet OS.

Par conséquent, les principaux obstacles au rapprochement entre Google et Motorola sont levés. La firme Internet de Mountain View n’a plus qu’à confirmer officiellement l’accord entre les parties.

A l’époque, Google justifiait ce méga-rachat au nom de la défense de l’écosystème Android. Il récupère un portefeuille dense de plus de 17 000 brevets (dont plus de 15 000 dans le domaine de la téléphonie mobile).

—- quiz —–
Connaissez-vous les secrets et astuces de Google ? Testez vos connaissances ici.
—————


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur