Google Nexus 4 : un smartphone Android plutôt convaincant

MobilitéOS mobilesRégulations
nexus4-smartphone-android-LG-google-jelly-bean

Gizmodo.fr est emballé par le Nexus 4. Opération séduction pour le smartphone Android fabriqué par LG pour le compte de Google. Il sera disponible à partir de demain chez SFR.

Le Nexus 4 a des arguments pour convaincre d’un point de vue technologique mais aussi tarifaire.

Le smartphone Android fabriqué par LG pour le compte de Google a ravi Gizmodo.fr qui a effectué un test.

Le Nexus 4 est disponible chez SFR dans un premier temps à partir de demain (c’est-à-dire le 18 décembre) mais gare à la rupture de stocks en cette période mouvementée de Noël.

Le terminal est proposé à 299 euros dans sa version 8 Go et 349 euros la version 16 Go. Alors qu’un iPhone 5 se négocie à 679 euros et près de 500 euros pour un Samsung Galaxy S3.

Le nouveau “smartphone Googlesque” embarque un processeur Qualcomm Snapdragon S4 Pro quadri cœur cadencés à 1.5 GHz et 2 Go de mémoire vive.

Autres éléments de configuration : un écran WXGA IPS 4.7 pouces (1280×768 pixels, 320 ppi), un capteur arrière de 8 mégapixels et 1,3 mpx en frontal et un système de chargement sans fil de la batterie à la manière d’un Lumia 920 de Nokia.

Le Nexus 4 comporte également une connectivité variée : Wi-Fi, Bluetooth, DNLA, NFC et Miracast (qui autorise la lecture de contenus vidéo sur un téléviseur connecté).

Mais pour la compatibilité 4G LTE, il faudra repasser. Néanmoins, on trouve une “formule 3G dopée” (du DC-HSDPA à 42 Mbit/s en réception et 5,76 Mbit/s en émission).

Gizmodo.fr a également apprécié l’absence de surcouche Android qui caractérise le Nexus 4.

L’utilisateur peut personnaliser à sa façon à coups de widgets et autres applications disponibles depuis la place de marché d’applications Google Play. Ce qui complète une bonne prise en main assurée par son format respectable (133,9×68,7×9,1 mm) et ses bords arrondis.

Le nouveau smartphone embarque une version Android 4.2 de Jelly Bean, qui apporte des innovations comme un mode photo immersif, une recherche vocale qui n’a rien à envier à Siri d’Apple ou encore le mode de saisie Gesture Typing (censé faire gagner du temps pour rédiger des messages par glissement sur le clavier).

Autres éléments qui tournent à l’avantage du Nexus 4 : la qualité de l’écran est appréciée (même si les vidéos en 1080p tendent à ramer), l’autonomie se révèle “honnête” (le smartphone tient une journée en usage soutenu), le nouveau système de notification couplé à l’accès aux paramètres (une approche similaire à l’interface Sense de HTC…en cliquant moins).

Il faut bien trouver des points faibles : l’absence de slot microSD (propre aux Nexus) et la faiblesse de l’offre de stockage interne (16 Go au maximum). La finition de la face arrière dans une matière proche du verre semble fragile.

L’absence de 4G LTE est regrettable alors que la France entre dans l’ère de l’Internet très haut débit mobile. Il est temps d’étendre le parc de smartphones compatibles.

Néanmoins, gloire au Nexus 4 qui reste, aux yeux de Gizmodo.fr, “l’un des meilleurs, et peut-être même le meilleur, smartphones basés sous Android”.

Google Nexus 4

Image 1 of 6

Le Nexus 4, première approche
Le Nexus 4, première approche

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur