Google Nexus 7 en photos : une tablette génération 2013 survitaminée

MobilitéTablettes
google-nexus 7-nouvelle-génération-tablette

La nouvelle génération de la tablette Google Nexus 7 sous Android est officiellement commercialisée en France depuis ce 28 août, chez Boulanger, Darty et la Fnac (galerie photos).

C’est officiel : la nouvelle génération de la tablette Google Nexus 7 arrive en France.

Sa commercialisation démarre vraiment aujourd’hui.

Disponible à la réservation depuis quelques jours chez Boulanger et à la Fnac, la voici officiellement commercialisée, également chez Darty.

Google s’appuie sur des revendeurs tiers pour distribuer ce produit qu’il vend en marque blanche (Asus en est le fabricant), mais le groupe Internet devrait également opter pour la vente en ligne, via la rubrique “Appareils” de son Play Store.

Dévoilée, parallèlement à Android 4.3 “Jelly Bean”, lors de la dernière session Google I/O, la nouvelle Nexus 7 était déjà disponible aux États-Unis depuis plusieurs semaines.

Dans une logique de rapport qualité-prix appliquée à l’échelle du Globe, les tarifs pratiqués outre-Atlantique sont, moyennant conversion de devises, reconduits en France : 229 euros TTC pour le modèle Wi-Fi doté de 16 Go de mémoire interne et 269 euros pour une capacité de 32 Go.

On note un surcoût – de 20 à 30 euros selon le modèle – par rapport à la version “2012”, vendue à partir de 199 euros TTC (16 Go, Wi-Fi) et jusqu’à 299 euros (32 Go et connectivité 3G+).

Mais en un an, la silhouette et les fonctionnalités de la tablette ont évolué.

Par rapport à la première version, les améliorations portent sur la finesse du châssis, la résolution d’écran, le processeur, la mémoire vive, le son et l’image, la connectivité…

Illustration avec l’écran, toujours en 7 pouces à technologie IPS, mais désormais en Full HD (1920 x 1200 points, soit 323 ppp), contre 1280 x 800 points (216 ppp) pour la génération 2012.

L’autre changement majeur concerne le processeur : exit le Tegra 3 de Nvidia, ses 4 coeurs Cortex-A9 à 1,2 GHz et son GPU à 12 coeurs.

Un Snapdragon 600 prend le relais (sur la nomenclature, il s’agit d’un “S4 Pro” pour une question de fréquence), avec davantage de puissance de calcul : 4 coeurs Krait 300 à 1,5 GHz et une solution graphique Adreno 320 à 400 MHz.

Ça bouge aussi en matière de connectivité : le NFC est toujours embarqué de série, tout comme la 3G HSPA+ (21 Mbit/s) sur l’un des modèles, mais le Wi-Fi 802.11n est désormais bibande (2,4 et 5 GHz).

Android 4.3 apporte par ailleurs la prise en charge du Bluetooth 4.0 “Smart + Low Energy”, idéal pour interagir avec les vêtements et accessoires intelligents : à court terme, la SmartWatch 2 de Sony ; à l’horizon 2014, les lunettes connectées de Google… et pourquoi pas l’iWatch d’Apple.

Technologiquement mieux dotée, la deuxième des Nexus 7 intègre notamment un système de recharge sans fil compatible QI, la technologie d’affichage sans fil Miracast et le support du MHL (Mobile High-Definition Link) via le port micro-USB.

Pour accommoder ces fonctionnalités, ce n’est plus 1 Go, mais 2 Go de mémoire vive qui sont inclus de série. En termes de capacité de stockage, les version 16 et 32 Go sont toujours d’actualité ; la déclinaison 8 Go passe à la trappe.

Sur le châssis, on distingue un autre ajout : un capteur d’images de 5 mégapixels qui s’adjoint à la caméra frontale (1,2 mégapixel) déjà présente sur le premier modèle. Quant au son, il passe de mono à stéréo.

Enfin, le châssis s’affine et s’allège : alors que le Nexus 7 ‘2012’ mesurait 1 cm d’épaisseur et affichait 340 à 347 g au compteur, celle qui lui succède dans la hiérarchie est plus svelte (8,7 mm) et moins lourde (290 à 299 g).

« Cela fait en réalité une différence énorme quand on la tient dans la main. Elle passe plus facilement dans un sac ou dans une poche de manteau« , commentait à cette égard Hugo Barra, vice-président de la division mobile de Google Android.

Seule la batterie perd en capacité, de 4325 à 3950 mAh. Google revendique une autonomie “de 9 à 10 heures”.

Google Nexus 7 (2013)

Image 1 of 6

Plus fine qu'un Nexus 4
Une tablette plus fine que le smartphone qu'elle est censée accompagner ? C'est possible : 8,7 mm d'épaisseur pour la Nexus 7... contre 9,1 mm pour le Nexus 4.

—— A voir aussi ——
Quiz ITespresso.fr : que savez-vous des ‘phablettes’ ?


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur