Google s’empare d’Orbitera : les logiciels s’adaptent au cloud

CloudEntrepriseFusions-acquisitionsGestion cloud
cloud-google-acquiert-orbitera
4 19

Google rachète Orbitera, une start-up californienne qui exploite une plateforme pour automatiser la disponibilité et la commercialisation des logiciels dans le cloud.

Google vient de signer une nouvelle acquisition dans le cloud avec Orbitera, du nom d’une start-up de Los Angeles qui exploite une plateforme visant à la commercialisation et la distribution de services IT dans le cloud ( Cloud Commerce Platform). Les termes exacts de la transaction n’ont pas été divulgués mais TechCrunch évoque un montant de 100 millions de dollars.

« Lorsque nous avons démarré Orbitera [en 2011, ndlr], notre mission était de permettre la vente de manière fluide de logiciels et de services pour les entreprises dans le cloud, » déclare ainsi Marcin Kurc, CEO d’Orbitera, dans un billet de blog annonçant le rapprochement avec Google.

Initialement, les co-fondateurs de la société étaient Firas Bushnaq, qualifié de « serial entrepreneur », et Brian Singer (spécialiste du développement logiciel).

Orbitera automatise les étapes visant à développer la distribution et la commercialisation ds logiciels dans le cloud (déploiement, maintenance, facturation..). Plus de 60 000 logiciels d’entreprises, ont été intégrées sur la marketplace dédiée au commerce cloud : Adobe, Oracle, Trend Micro, Riverbed, Imperva, Esri…

Orbitera vise en priorité le segment des ISV (Independent Software Vendors) du nom des éditeurs de logiciels parfois ancrés dans des niches de marché mais aussi les revendeurs dans le circuit de la distribution des logicielles (channel).

En l’état actuel , Orbitera supporte exclusivement le déploiement d’applications cloud sur AWS et Microsoft Azure. Mais cela devrait changer car Orbitera va intégrer la division Google Cloud Platform, indique le groupe acquéreur dans sa propre contribution blog.

Afin de rassurer la clientèle d’Orbitera, Google affiche sa volonté de rester neutre et de poursuivre les déploiements sur ces plateformes cloud concurrentes. « Pour l’avenir, nous nous sommes engagés à maintenir la neutralité d’Orbitera comme une plateforme commerciale de support multi-cloud », souligne Nan Boden, en qualité de Head of Global Technology Partners.

La start-up s’était contentée de lever deux millions de dollars auprès de business angels.

A l’instar de Microsoft, Amazon et Salesforce, Google continue d’avancer ses pions dans le cloud pour satisfaire les besoins des entreprises.

(Crédit photo : Orbitera)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur