Google ouvre une nouvelle “sandbox” pour les “gadgets” d’iGoogle

Mobilité

Les développeurs peuvent diffuser dans ce “bac à sable” de nouveaux gadgets pour iGoogle, compatibles avec les réseaux sociaux.

On entendait jusqu’ici parler de “sandbox” pour l’“effet sandbox”, à savoir une pénalité qui serait infligée aux sites Web suspectés de chercher à améliorer injustement leur classement dans les résultats de recherche de Google. Ceux-ci seraient alors mis en quarantaine dans un “bac à sable”, en attendant des jours meilleurs. Qu’on se rassure, de nouvelles “sandbox”, pas du tout répressives, sont en train d’émerger.

C’est dans une “sandbox” que tourneront les nouvelles applications hébergées sur Google App Engine. Et un autre “bac à sable” vient de voir le jour pour les “gadgets” (aussi appelés “widgets” ou mini-applications) qui sont actuellement développés pour iGoogle, le service de pages personnalisables de Google (qui rivalise notamment avec Netvibes ou Symbaloo).

Ce nouveau bac à sable s’adresse aux développeurs de “gadgets” pour iGoogle. Il ambitionne de simplifier le développement de petites applications exploitant les interfaces de programmation (API) d’OpenSocial, un nouveau projet qui vise à simplifier la création de “gadgets” compatibles avec plusieurs réseaux sociaux.

Sandbox ou réseau à la Facebook ?

Avec une même volonté de faciliter les développements, Google a parallèlement annoncé une mise à jour de son site sur les iGoogle Gadgets et l’ouverture d’un blog dédié.

A noter enfin l’intégration possible dans cette “sandbox” d’un carnet d’adresse et de fils d’actualités sur les activités des autres développeurs, à la Facebook. Un clic sur “Share” vous permet aussi de partager un gadget que vous avez trouvé ou développé vers tous vos contacts enregistrés sur Gmail. Des évolutions remarquées que certains voient déjà comme un galop d’essai avant un déploiement généralisé sur iGoogle.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur