Google Patent Search essuie une première salve de critiques

Mobilité

Selon des experts de la propriété intellectuelle, les résultats générés par
ce nouveau moteur thématique risquent d’être incomplets et imprécis.

Patent Search, le moteur thématique de Google dédié à la recherche de brevets lancé en version bêta le mois dernier, est aujourd’hui critiqué pour son logiciel de reconnaissance optique de caractères. Ce système est utilisé pour proposer plus de sept millions de fichiers de la base de données du bureau américain des brevets : l’USPTO(US Patent and Trademark Office).

Google Patent Search permet de visualiser des images du texte et des illustrations contenues dans les spécifications de brevets déposés auprès de l’USPTO. Le service met en avant sa fonction d’illustrations de brevet en affichant sur sa page de recherche principale cinq images prises au hasard afin de refléter les brevets contenus dans sa base de données, dont beaucoup sont des éléments de propriété intellectuelle importants.

Selon Doug Banks, ingénieur logiciel chez Google, Patent Search “utilise essentiellement la même technologie que celle employée pour Google Book Search, qui vous permet de naviguer à travers les pages et de zoomer sur le texte et les illustrations exactement de la même manière qu’avec des livres“.

Mais l’angoisse suscitée par l’outil Book Search en termes de violation des droits d’auteur devrait être évitée avec l’outil de recherche sur les brevets. “Il s’agit d’une extension naturelle de notre mission qui consiste à faciliter l’accès aux informations gouvernementales relevant du domaine public“, a déclaré Doug Banks.

Alarmés, les spécialistes américains de la propriété intellectuelle mettent toutefois en garde contre les dangers du logiciel OCR utilisé pour scanner les brevets. Selon eux, cette méthode rend les résultats incomplets et imprécis.

Pour sa défense, le moteur Patent Search de Google promet une navigation divertissante. Amusez-vous à consulter les brevets déposés pour un protecteur de poche (” Pocket Protector”) qui est un appareil destiné à éviter le problème des fuites dans les poches, un épouvantail publicitaire (” Combined Scarecrow and Advertising Device”) ou encore pour un appareil destiné à refroidir le cerveau des nourrissons (” Device for Cooling an Infant’s Brain”).

Traduction d’un article de Vnunet.com en date du 3 janvier 2007


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur