Google Play s’ouvre aux abonnements in-app

Cloud
Google Play Android Market

Google Play emboîte le pas à l’App Store d’Apple et intègre une dimension de fidélisation du mobinaute avec une option d’abonnement sur le long terme accessible directement depuis certaines applications.

Source de revenus qu’Apple exploite de longue date avec son App Store, l’abonnement “in-app” est désormais en vigueur sur la plate-forme Google Play.

Sur un modèle économique comparable à celui de la firme de Cupertino, moyennant ainsi la concession à Google de 30% des revenus générés, les éditeurs de contenus numériques vont pouvoir proposer aux mobinautes de souscrire leurs services sur le long terme, sans période d’engagement néanmoins.

L’utilisateur final conserve à cet égard la main sur un abonnement résiliable à loisir, avec la garantie de n’avoir à verser aucune contrepartie financière.

Cette formule d’abonnement fait suite à l’achat “in-app”, qui privilégiait le téléchargement d’une application gratuite, l’accessibilité sans frais à un service minimal et l’achat consécutif d’options annexes, sur la base d’une transaction ponctuelle.

L’idée est désormais d’induire une dimension de fidélisation du client, démarche tout particulièrement pertinente dans la vente de journaux et magazines.

Sur le front des jeux vidéo, Google évoque le déploiement à intervalles réguliers de nouvelles cartes, de personnages et autres compléments générateurs de valeur ajoutée.

Musique et vidéo à la demande sont concernées dans une moindre mesure, mais la transition dans son ensemble ne s’effectuera vraisemblablement qu’au prix d’une patience des grands jours.

Six fois moins lucratif que l’App Store au pointage de fin 2011, l’ex-Android Market repose aujourd’hui encore, comme à ses origines, sur un modèle essentiellement freemium : seuls quelque 28% des 500 000 applications actives recensées début mai sont payantes.

Dans cette veine, les adeptes de l’OS mobile de Google, nombreux à s’être détournés de l’iPhone pour des considérations financières, se sont toujours montrés globalement récalcitrants à passer à l’achat.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur