Google+ accueille les entreprises et les marques via les Brand Pages

Marketing
logo Google Plus

Google+ s’ouvre aux entreprises et aux marques plus généralement avec les Brand Pages, équivalent des Fan Pages de Facebook.

Pour les entreprises, tous les chemins mènent désormais à Google+.

Le dernier-né des réseaux sociaux s’ouvre aux entités telles que les marques, les associations et les fondations, qui peuvent dorénavant mettre en place leur page dédiée.

Le service est disponible sans restriction depuis ce 7 novembre.

Limité, quelques heures durant, à quelques partenaires privilégié et triés sur le volet, l’accès aux Brand Pages est à présent effectif à l’international, sans autre condition que celle de montrer patte blanche à l’inscription.

Dans l’immédiateté d’un lancement anticipé depuis quelques semaines, de grands noms se sont succédé au portillon : des chaînes de magasins (H&M), des équipes sportives (le club de basket-ball des Phoenix Suns), des groupes de musique (les All-American Rejects) ou encore des chaînes d’information (Fox News).

Pour tous ces acteurs de renom, c’est l’occasion de mettre à profit une présence renforcée.

En dépit d’un audimat potentiel limité à 50 millions de membres, l’intégration de services externes signés Google élargit d’autant le spectre d’une exposition qui passe notamment par la mise en relation d’un compte YouTube.

Grâce à la fonction Hangouts, ces mêmes marques auront l’opportunité de prolonger l’interaction sociale par la visioconférence, initiant un rapprochement complice avec leur public.

Pour ce dernier, le concept reste immuable : suivre une Brand Page revient à s’insérer dans un cercle, au coeur d’un écosystème épris d’une unification des styles.

L’harmonie est en effet de mise avec les Google Apps. En témoignent la refonte graphique de Gmail et Reader, l’intégration imminente du module Analytics et les nouvelles campagnes AdWords destinées aux entreprises inscrites sur Google Plus.

Enrichi d’une fonctionnalité dénommée Direct Connect, le moteur de recherche ne déroge pas à la règle.

L’usage traditionnel de l’opérateur “+” initie désormais des requêtes restreintes aux contenus publiés sur le réseau social de Google.

ReadWriteWeb décèle toutefois quelques imperfections, avec en point d’orgue une administration multicompte qui fait défaut.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur