Google+ fait d’une pierre deux coups

Marketing
logo Google Plus

Google implémente les hashtags et la recherche instantanée sur son réseau social, ouvert au public depuis le mois dernier, mais déjà en baisse de régime.

Google+ adopte des airs de Twitter avec des hashtags enfin opérationnels et un moteur de recherche dont l’actualisation est désormais automatique. En perte de vitesse, le réseau social ouvert au public depuis le mois dernier cherche à mettre en avant l’instantanéité sans nuire à la pertinence de l’information.

Son accord avec Twitter non renouvelé à l’issue d’âpres négociations ponctuées de dissensions estivales, Google s’est vu contraint de reprendre de zéro le développement d’un moteur de recherche autonome qui n’a que récemment vu le jour.

Une intronisation tardive qui a retardé d’autant l’arrivée des hashtags, pourtant pressentie depuis l’été.

Leur inventeur, Chris Messina, s’était alors prononcé en la faveur de leur démocratisation au-delà de la seule plate-forme de micro-blogging à les avoir implémentés, quatre ans auparavant.

Il est grand temps que le hashtag devienne monnaie courante“, avait déclaré l’intéressé, déplorant une absence qui allait de pair avec un projet encore à l’état d’embryon et ouvert au public uniquement sur invitation.

C’est chose faite. Non sans y adjoindre la symbolique d’une mise en parallèle à iOS 5, Google corrige le tir et rend actifs ces caractères spéciaux destinés à filtrer les requêtes pour accroître leur pertinence.

A ce même titre, les résultats de recherches seront mis à jour en temps réel, sur un principe similaire au bandeau de notification de Twitter.

Comme le suggère ReadWriteWeb, cet alignement sur la concurrence reflète la tendance globale du Web à privilégier l’instantanéité des “breaking news” et du direct à un relais tardif, mais réfléchi, de l’information.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur