Google+ s’offre une virée en natif sur l’iPad

MarketingMobilitéOS mobilesTablettes
logo Google Plus

Google Plus prend ses aises sur iPad. L’application reprend les nouveautés introduites sur le réseau social, avec une interface graphique adaptée au contrôle tactile et aux 9,7 pouces de la tablette d’Apple.

Attendue au tournant depuis son officialisation lors de la récente conférence I/O, la version iPad de l’application Google+ est sur les rails.

Il s’agit d’une déclinaison du client déjà disponible pour l’iPhone, mais dont l’interface graphique a subi un lifting pour s’accommoder en natif aux diagonales d’écran supérieures des tablettes numériques (9,7 pouces pour les trois modèles d’Apple).

L’ensemble est censé prendre plus efficacement en compte la dimension du contrôle tactile multitouch, notamment des gestuelles dites universelles.

Citons l’agrandissement à deux doigts (“pinch-to-zoom”), le glisser-déplacer des messages et la commande de déportation d’affichage par glissement, vers un téléviseur par exemple.

Autre priorité des développeurs impliqués dans le projet, faciliter l’utilisation des caméras frontales en conjonction avec l’outil de visioconférence Hangouts et ses bulles qui permettent d’entretenir la conversation, en Wi-Fi ou sur réseau mobile, avec jusqu’à 9 correspondants en simultané.

Du grain à moudre pour la référence Skype, qui conserve toutefois une longueur d’avance de par la richesse de ses fonctionnalités : détection de mouvements, appels gratuits en 3G, prise en charge des accessoires Bluetooth, etc.

Mais Google Plus est avant tout un réseau social tourné vers le partage et l’interaction au-delà du seul support vidéo.

Ainsi, l’outil Evénements, dernier-né sur la plate-forme, se voit accorder une place de choix au rendez-vous de l’iPad.

Il permet de planifier des réunions professionnelles ou des activités entre amis et de maintenir le contact entre les participants une fois l’échéance passée, laissant accessibles tous les contenus relatifs à l’événement.

Malgré la mise à disposition d’un module de téléversement sécurisé de photos (moins pertinent que sur un smartphone), il semble que Google n’ait pas exploité à la hauteur de leur potentiel les gestuelles tactiles.

Le groupe Internet de Mountain View considère sans doute que le temps fera sans doute sans office, dans une logique de conquête des plates-formes mobiles et tout particulièrement l’iPad, qui devrait accaparer, fin 2012, 62,5% du marché des tablettes (prévisions IDC).

Google+ arrive sur l'iPad


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur