Google Plus souffle sa première bougie et crée l’Evénement

Marketing
logo Google Plus

Le réseau social de Google a un an. Parmi une série de nouveautés : une application mobile dédiée aux tablettes tactiles et un planificateur d’événements .

Google souffle la première bougie de son réseau social.

Et l’enrichit pour l’occasion de deux composantes : une application mobile adaptée en natif aux tablettes tactiles et un outil collaboratif destiné à simplifier la planification d’événements.

La mise à disposition du client logiciel pour les ardoises numériques Android et iOS fait écho à une démarche similaire entreprise au mois dernier sur les smartphones.

Taillée pour des diagonales d’écran de 7 à 10 pouces, l’interface graphique de “Google+ pour tablettes” est pensée pour prendre en compte la dimension du contrôle tactile multitouch et faciliter l’utilisation des caméras frontales en conjonction avec l’outil de visioconférence Hangouts.

Les icônes représentatives de certains éléments tels le bouton +1 sont mises en avant, au même titre que les contenus du flux d’actualités, au moyen de polices de caractères distinctives.

Dévoilé en parallèle, l’outil Google+ Evènements vise à dépasser la simple planification de réunions professionnelles ou d’activités entre amis pour maintenir le contact entre les participants une fois l’échéance passée.

Jusqu’alors, un événement devenait obsolète dès lors qu’il disparaissait du calendrier”, résume Google.

“Nous voulions aller au-delà de cette conception restrictive et prolonger l’expérience des utilisateurs en leur permettant de partager leurs meilleurs moments.”

Les photos que prendront l’ensemble des participants avec leurs smartphones seront envoyées et  compilées en direct sur la page de l’événement. C’est le mode appelé Fête.

Idéal pour célébrer le premier anniversaire de Google Plus, qui a réuni sous son aile 250 millions d’inscrits… mais combien de fervents utilisateurs ?

Une récente étude à cet égard a démontré que l’internaute lambda qui dispose d’un compte sur la plate-forme y consacre en moyenne 3 minutes par mois, contre 17 minutes pour Twitter, quand Facebook monopolise ses membres environ 6h45 sur le même intervalle mensuel.

Google n’a pourtant pas démordu à mettre, montant notamment des passerelles avec la messagerie électronique Gmail et ouvrant le service aux mineurs à partir de 13 ans.

Les technologies héritées du récent rachat de Meebo (spécialiste de la curation sociale) pourraient contribuer à enrichir un peu plus encore le service.

Voir vidéo avec les nouvelles fonctionnalités Google + (via YouTube) :


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur