Google poursuit la chasse au référencement abusif

Google limite l’influence des noms de domaine de type Exact Match Domain. A travers l’évolution des algorithmes du moteur (Panda, Pingouin), il veut garder la main sur la pertinence des résultats.

moteur-recherche-google-SEO-

En fin de semaine dernière, Google a annoncé une mise à jour de l’algorithme moteur pour limiter l’impact des noms de domaine trop sophistiqués en terme de search marketing optimization (SEO).

Avis aux référenceurs…

Via Twitter, Matt Cutts, l’expert SEO et anti-spam de Google, précise que ce changement a pour objectif de limiter l’influence des noms de domaine de type « EMD » (Exact Match Domain).

En particulier en cas d’exploitation de mots clés jugés trop concurrentiels.

Une mesure qui concernerait uniquement 0,6% des requêtes en anglais.

« On ne sait donc pas si le chiffre n’est pas donné pour les requêtes en français ou si le nouvel algo n’impacte pas cette langue », précise Olivier Andrieu , expert en techniques de référencement, via son site Abondance.com.

« Ce faible chiffre est logique car il y a quand même belle lurette qu’on ne met plus en place une stratégie SEO sérieuse en se basant sur ce type de nom de domaine suroptimisé… »

Plus globalement, la chasse aux techniques de référencement abusives est une obsession pour Google.

Objectif : garder la main sur la pertinence des résultats pour conserver sa position dominante sur le marché de la recherche.

C’est l’analyse d’Alexandre Garnier, fondateur de l’agence AWE spécialisée dans le SEO.

« Avec son algorithme Panda, Google avait lancé sa croisade contre les « fermes de contenu » et les comparateurs de prix. L’enjeu était de punir ces deux grands adeptes de stratégies SEO malveillantes visant à industrialiser la production de contenus bas de gamme et créer des pages à la volée pour être mieux référencé », indique l’expert de la recherche en ligne dans une tribune libre diffusée à la presse.

« Google Pingouin est aux backlinks en 2012 ce que Google Panda était aux contenus en 2011. Avec le Pingouin, Google s’attaque aux sites Web coupables de manipuler son algorithme du PageRank, véritable blasphème. »

Crédit photo : © Maria.P. – Fotolia.com

Rédacteur en chef ITespresso.fr Lire mes autres articles

Mon article vous a plu ?
Restez-connectés en vous inscrivant à nos newsletters

Derniers commentaires



0 replies to Google poursuit la chasse au référencement abusif

Laisser un commentaire

  • Les champs obligatoires sont indiqués avec *,
    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

23:06:54